Miss Trans Internationale : la Réunionnaise Louiz prête pour la finale

mode
Dernière ligne droite pour l’élection de Miss Trans Internationale
Dernière ligne droite pour l’élection de Miss Trans Internationale ©Nathalie Sarfati
Dernière ligne droite pour l’élection de Miss Trans Internationale avec la soirée finale ce samedi. Vendredi soir, la Réunionnaise Louiz, Miss Trans France, a défilé en "horse guards" britanniques, la tenue emblématique du Crazy Horse.

Tout se joue ce samedi soir pour la Réunionnaise Louïz qui participe à la soirée finale du concours Miss Trans Star International à Santa Suzanne, près de Barcelone, en Espagne.

C'est la dernière étape de l'édition 2022 de ce concours de beauté qui a débuté jeudi 10 mars. Vendredi soir, pour la "Preliminary competition", les 28 candidates ont défilé en costume national et la Réunionnaise qui porte déjà la couronne de Miss Trans France a, elle, défilé en "horse guards" britanniques, la tenue emblématique du Crazy Horse.

"Ça  a fait son petit effet !"

"J'ai porté la tenue qui ouvre le show depuis trente ans et ça a fait son petit effet tant auprès du jury que du public !", a confié Louiz dans le journal de Réunion La 1ère radio, à 18h.

Elle a également été interrogée dans le journal télévisé de Réunion La 1ère, ce samedi soir  :

Louïz à la conquête de miss Trans star international

Cette soirée finale doit débuter par un premier tableau d'ouverture en maillot de bain. Place ensuite au passage en tenue de soirée. Le jury fera alors une première sélection de 16 candidates qui reviendront sur scène en bikini avant une nouvelle sélection et l'épreuve des questions.

Dernière ligne droite pour l’élection de Miss Trans Internationale
Dernière ligne droite pour l’élection de Miss Trans Internationale ©Nathalie Sarfati

Au-delà d'un simple concours de beauté

Ce concours est important pour la communauté trans. "C'est un moyen de visibiliser les choses. Cette semaine, on a eu une conférence internationale sur les droits des personnes trans", indique Louiz. Chaque fille, chaque candidate a pu faire un état des lieux des conditions de vie des personnes trans dans leur pays respectif et ça a été vraiment très intéressant".

Et la France se classe en bonne position selon sa représentante. "Je me suis véritablement privilégiée d'être Française parce qu'on a vraiment beaucoup de droits, confie Louiz. On est trois pays comme ça : la France, les Etats-Unis et l'Espagne où il y a véritablement de grandes avancées pour les personnes Trans. Dans les autres pays c'est encore très problématique..."

Louiz s'est prêtée cette semaine au jeu de la confession avec notre journaliste Cécile Baquey. Cliquez ici pour découvrir les anciens numéros de #MaParole.