Miti, la tortue du Cap-Lahoussaye blessée par deux hameçons, va mieux

environnement
Miti, tortue du Cap-Lahoussaye
©Kélonia/S.Ciccione
Miti, tortue imbriquée domiciliée au Cap-Lahoussaye, est en soin à Kélonia. Elle a été repêchée, blessée par deux hameçons (Ndlr : l’un dans l’épaule, l’autre dans la bouche). Les dernières nouvelles sont rassurantes…
Kélonia, ex ferme d’élevage de tortues à Saint-Leu, est devenue « leur clinique privée ».
Miti, tortue imbriquée bien connue des plongeurs du Cap Lahoussaye, a été repêchée blessée par deux hameçons ce jeudi 3 Mars 2016.
Après avoir traité les urgences visibles, en retirant les « zins » (en créole), les soigneurs ont effectué plusieurs radios de ses intestins pour être certain qu’elle n’avait pas ingérer de métal.
Ces radios, rassurantes sur ce point, ont démontré que la tortue avait l’estomac encombré.
Miti, hameçon
©Kélonia/S.Ciccione
Des fils de pêche dans l’estomac
Miti tête
©Kélonia/S.Ciccione
Ce lundi 8 Février 2016, l’examen des crottes de Miti ont confirmé la crainte des spécialistes,  la tortue a ingéré des fils de pêche. Invisible, le nylon prisonnier des coraux est ingurgité par les animaux marins quand ils broutent des algues au fond ce l’océan.
Stéphane Ciccione de Kélonia rappelle : « les fils de pêche, comme tous les éléments en plastique, ont une durée de vie très longue car ils ne sont pas biodégradables. Les actions des associations et des bénévoles pour nettoyer les fonds marins doivent être soutenues par les mesures que peuvent appliquer les usagers de la mer afin de réduire les quantités de plastique dans l’océan : ramener les déchets chez vous et utilisez les filières de recyclage ! ». 
Miti en entier
©Kélonia/S.Ciccione

Les radios de Miti
 

Tête de Miti radio
©Kélonia/S.Ciccione
Corps de Miti radio
©Kélonia/S.Ciccione