Mobilisation de la CGTR Finances publiques devant le centre des impôts

impôts
Des membres du syndicat CGTR Finances publiques étaient mobilisés, ce vendredi 12 octobre, devant le centre des impôts de Champ Fleuri à Saint-Denis.
Des membres du syndicat CGTR Finances publiques mobilisés, ce vendredi 12 octobre, devant le centre des impôts de Champ Fleuri à Saint-Denis. ©Indranie Petiaye
Des membres du syndicat CGTR Finances publiques étaient mobilisés, ce vendredi 12 octobre, devant le centre des impôts de Champ-Fleuri à Saint-Denis. Ils mettent en garde contre les suppressions d’emplois et la dématérialisation des services des impôts.
Alors que la taxe d'habitation arrive dans les boîtes aux lettres et par mail, une dizaine d'agents des finances publiques étaient mobilisés ce vendredi 12 octobre devant le centre des impôts à l’appel de la CGTR. Le syndicat met en garde sur la dématérialisation à terme des services des impôts et les suppressions d’emplois.

Regardez le reportage de Sufati Tumbou Dany et Florence Bouchou :  

Suppressions d’emplois

Selon la CGTR, les suppressions d’emplois aux Finances publiques se traduisent pour le public par l’accroissement des difficultés dans leur démarche. Pour y répondre, l’administration développe les plates formes téléphoniques et des services dématérialisés pour les paiements et déclarations.
 
Des membres du syndicat CGTR Finances publiques étaient mobilisés, ce vendredi 12 octobre, devant le centre des impôts de Champ Fleuri à Saint-Denis.
Des membres du syndicat CGTR Finances publiques mobilisés devant le centre des impôts de Champ Fleuri à Saint-Denis. ©Indranie Petiaye
 

Beaucoup de demandes

Pourtant ce matin encore, près de 500 personnes se sont déplacées au centre des impôts de Champ-Fleuri à Saint-Denis. Obtenir un délai, des informations sur leurs taxes foncières : les demandes sont nombreuses. Ce matin, certains ont attendu plus de trois heures pour s’entendre dire de revenir lundi faute de personnel.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live