publicité

Mobilisation générale contre le moustique

Depuis l’apparition du virus, 161 cas autochtones de dengue ont été confirmés à La Réunion. Une épidémie menace.

© Préfecture de La Réunion
© Préfecture de La Réunion
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Au cours de la première semaine de mai, 15 nouveaux cas ont été identifiés dans l’île. Une situation qui prouve que la dengue circule encore de manière active dans l’île.
Les communes de Saint-Louis, Saint-Leu et Saint-Pierre abritent les foyers d’infections. Mais trois personnes souffrent aujourd’hui de la dengue à Saint-Denis, aux Avirons et à la Possession.
 
 
Comme le virus progresse sur le terrain, le niveau 2B du plan Orsec de lutte contre le moustique a été décidé par l’ARS OI.
Les membres du GIP-LAV se sont réunis pour faire le point, pour renforcer les actions de salubrité publique, pour préparer les renforts éventuels aux opérations de lutte contre le moustique en cas de déclaration de l’épidémie de dengue.
 
Dans les semaines à venir, 300 contrats aidés supplémentaires vont intervenir dans les ravines, notamment pour un grand nettoyage de celles situées dans les zones où circule le virus.
Ils vont intervenir également dans les jardins des particuliers, ce qui permettra de renforcer les actions de communication dans les quartiers touchés par la dengue.
 
Pour éviter la prolifération de la dengue, il faut :
  • Eliminer les gîtes larvaires en vidant, les soucoupes, les pots, les vases
  • Se protéger les piqûres de moustiques
  • Consulter rapidement un médecin en cas d’apparition de fièvre


Les décisions ont été annoncées ce mercredi après-midi par le préfet Dominique Sorain.

En images avec Steve-Henry Peeters, Florence Bouchou et Bruno Rosalie
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play