Pour ce premier jour des soldes, les nouvelles restrictions provoquent des files d'attente devant les commerces

coronavirus
Ce samedi 6 février, premier jour des soldes, des mesures restrictives supplémentaires sont appliquées, et notamment les nouvelles jauges dans les commerces.
Ce samedi 6 février, premier jour des soldes, des mesures restrictives supplémentaires sont appliquées, et notamment les nouvelles jauges dans les commerces. ©Imaz Press

Le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter fortement à La Réunion. Ce samedi 6 février, premier jour des soldes d'été, des mesures restrictives supplémentaires sont appliquées, et notamment les nouvelles jauges dans les commerces. Conséquence : des files d'attente se forment.

Nouveau tour de vis ce samedi 6 février à La Réunion. Face à la hausse du nombre de cas de Covid-19 à La Réunion et la présence de plusieurs variants, le préfet, Jacques Billant, impose de nouvelles restrictions sur tout le territoire. Pour ce premier samedi des soldes d’été dans l’île, les commerces doivent notamment réduire leur capacité d’accueil.

Files d’attente devant les centres commerciaux

Depuis ce matin, les files d’attente s’allongent devant les centres commerciaux. De nouvelles jauges sont en place. Désormais, il ne faut plus 4m2 par personne, mais 8m2 dans les établissements de moins de 400 m2, et à 10m2 par personne dans les établissements de plus de 400m2.

Face à la forte affluence en ce premier jour de soldes, il faut donc s’armer de patience avant d’entrer dans les magasins, et notamment les grandes surfaces. De nouvelles règles à respecter, car le préfet de La Réunion, Jacques Billant, a prévenu : les grandes surfaces sont en sursis.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

C’est le début des soldes malgré les nouvelles restrictions pour lutter contre le Covid-19

 

Les grandes surfaces en sursis

Si le taux d’incidence dépasse le seuil d’alerte fixé à 50 cas pour 100 000 habitants sur une semaine, il pourrait décider de fermer les centres commerciaux de plus de 20 000 m2. Seuls les commerces d’alimentation et les pharmacies resteraient ouverts. Trois grands centres commerciaux de l'île pourraient être concernés à Sainte-Marie, Sainte-Suzanne et au Port. 

Actuellement, le taux d’incidence est de 40,9/100 000 habitants. Hier, vendredi, les autorités ont annoncé 178 nouveaux cas de Covid-19 identifiés en deux jours dans le département, soit une moyenne journalière de 89 cas. De plus, 23 patients sont porteurs de variants sud-africain, britannique et désormais brésilien. La situation sanitaire continue de se dégrader. Ce samedi, d’autres mesures entrent aussi en vigueur.

Distanciation de 2m dans les lieux de culte

Au sein des lieux de culte, la distanciation sociale évolue d’un à deux mètres entre les personnes. Les salles de jeux et casinos devront fermer leurs portes au plus tard à 00h30 et appliquer strictement le protocole relatif au restaurant lorsqu’ils servent à manger ou à boire.

Par ailleurs, les colonies, ou accueils collectifs de mineurs, ne pourront plus prévoir de séjours avec hébergement, à l’exception de ceux accueillant les publics de l’aide sociale à l’enfance ou les enfants handicapés qui feront l’objet d’une autorisation au cas par cas par le préfet.

Toujours le port du masque et l’interdiction des rassemblements

Les autres mesures déjà en vigueur le restent : le port du masque obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans ; la distanciation minimale de deux mètres entre deux personnes en cas d’absence du port du masque ; l’interdiction des rassemblements de plus de six personnes sur la voie publique ; l’interdiction des pique-niques ; les protocoles sanitaires renforcés dans les établissements recevant du public ; l’interdiction de toute activité de danse dans ces lieux ; l’interdiction des événements de convivialité et de promotion dans les entreprises ; les motifs impérieux pour les déplacements aériens.