Mort d'un détenu à Maurice : un cinquième gardien interpellé

faits divers
Prison La Bastille à l'île Maurice
©Indian Ocean Networks News
Le gardien chargé de la vidéosurveillance de la prison La Bastille, le jour de la mort de Jean-Caël Permès, avait justifié l'absence d'images au moment du drame en se retranchant derrière une panne de courant. Son alibi n'a pas convaincu la justice. Il a été placé en détention provisoire, ce jeudi.
Les gardiens de la prison La Bastille à l'île Maurice sont dans la tourmente depuis la découverte dans la cellule n°1, du corps sans vie de Jean-Caël Permès, 29 ans. C'était le mardi 5 mai 2020 en fin d'après-midi.
 
Quatre matons ont été entendus et placés en détention provisoire en fin de semaine dernière. Ils sont suspectés d'assassinat. Ce jeudi 14 mai 2020, un cinquième fonctionnaire a été arrêté et incarcéré, provisoirement. Il s'agit du gardien en charge de la vidéosurveillance, le jour du crime révèle Ion News.
 

Le gardien en charge de la vidéosurveillance incarcéré


Lors de sa première audition, il avait expliqué que les caméras du centre de détention n'avaient pas fonctionné après une panne électrique. Cet alibi étant facilement vérifiable, il a été interpellé par la Major Crimes Investigation Team (MCIT), hier, en fin de journée. Après son audition, la justice lui a indiqué qu'il est poursuivi pour "computer misuse" (mauvaise utilisation d'un ordinateur), sous-entendu volontaire. Cette inculpation pourrait devenir, ultérieurement, complicité de meurtre, voire assassinat. 

Les prochaines auditions seront capitales pour le suspect, mais également pour l'enquête. Cet homme, n'étant pas directement impliqué dans les violences physiques, il devrait être invité à négocier avec la justice pour rompre le silence. 
 

L'avocat des témoins interdit d'entrée à la prison


Les inspecteurs en charge de ce dossier délicat ont poursuivi leurs auditions de témoins. L'avocat, qui accompagne les prisonniers lors des interrogatoires, a reçu un mail lui indiquant qu'il n'avait plus le droit d'entrer à La Bastille, écrit L'Express de Maurice"Il ne pourra avoir accès à la prison pour assister aux dépositions des détenus Vincent Hossenny et Christopher Perrine. Ce, pour des raisons administratives".
Il a réaffirmé que ses clients étaient très inquiets. L'un d'eux lui a expliqué qu'il avait été clairement menacé de représaille par un officier.

Difficile de trouver le chemin de la vérité dans ce milieu carcéral quand les gardiens sont suspectés du pire et que la parole des victimes est obligatoirement mise en question. 
 
Un voleur de légumes se pend en garde à vue
Ce nouveau fait divers a provoqué un vif émoi à l'île Maurice alors que la mort suspecte de Jean-Caël Permès secoue le monde carcéral. Ce matin du mercredi 13 mai 2020 vers 10h30, les policiers du poste de police de Flacq découvrent que le gardé à vue âgé de 25 ans, s'est pendu dans sa cellule avec sa couverture. 
Le jeune homme avait été interpellé la veille pour un vol de légumes nous apprend Le Mauricien

L'autopsie réalisée dans l'après-midi de mercredi a confirmé la mort par asphyxie due à une pendaison. Un fait divers tragique qui a obligé les autorités à une transparence totale dans ce contexte si particulier.