réunion
info locale

Un nouveau barème des suspensions administratives du permis de conduire à La Réunion

accidents
Éthylotest antidémarrage
©francetvinfo
A La Réunion, le préfet vient d’adopter un nouveau barème départemental des suspensions administratives du permis de conduire. Selon la préfecture, il sera "plus simple et plus dissuasif en alourdissant également un certain nombre de sanctions". Explications.  
Quelle alternative à la suspension du permis de conduire ? La préfecture de La Réunion a décidé d’adopter un nouveau barème départemental des suspensions administratives du permis de conduire. L’objectif est d’avoir un barème "plus simple et plus dissuasif en alourdissant également un certain nombre de sanctions".
 

Des véhicules équipés d'un éthylotest

Le nouveau barème concerne les automobilistes qui seront arrêtés pour conduite en état d'ivresse, et dont le taux sera compris entre 0,40mg/l et 90 mg/l d'air expiré. Avec cet arrêté, ils ne pourront conduire que des véhicules équipés d'un éthylotest anti-démarrage pendant six mois. A condition aussi, qu’il n’y ait pas d’autres infractions associées à ce délit et pas de suspension pour motif d’alcoolémie depuis cinq ans.
 

Un bilan insatisfaisant

Ce nouveau barème intervient dans le cadre des actions de mobilisation contre l’insécurité routière à La Réunion. Dans un communiqué, le préfet de La Réunion, Jacques Billant, rappelle que "le bilan de la sécurité routière est insatisfaisant pour l’année 2018 et le premier semestre 2019. Au cours de ces périodes, une augmentation des comportements à risque de la part des usagers de la route a été relevée (alcoolémie, consommation de stupéfiants et vitesse)".

Décidé en concertation avec les procureurs de La Réunion et les forces de l’ordre, ce nouveau barème "vise à rapprocher la mesure administrative de la sanction pénale prononcée en la matière", affirme la préfecture.
 
Publicité