NRL : la Région Réunion lance un appel d’offres pour renforcer les garde-corps du viaduc

travaux publics
Le viaduc de la nouvelle route du Littoral
Le viaduc de la nouvelle route du Littoral ©Henri Claude Elma
Après les acropodes mal posés et les fissures apparues sur des piles du viaduc, ce sont cette fois les garde-corps qui doivent être renforcés. Le viaduc de la Nouvelle Route du Littoral doit ouvrir à la circulation fin 2022.

Ils sont tout neufs et doivent pourtant être renforcés. Les garde-corps du viaduc de la Nouvelle Route du Littoral ne seraient pas adaptés. Au départ prévus pour des vélos, ils devront en fait répondre à des normes plus rigoureuses, la création d’une voie de bus dédiée ayant été décidée.  

Une annonce légale est parue le 15 avril dernier, la majorité actuelle a lancé un avis de marché. Coût de l’opération : 3,5 millions d’euros.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère : 

Nouvelle route du littoral : changement de garde-corps, la facture s'alourdit

   

Des travaux après ouverture à la circulation ?

L’organisation du chantier pourrait ainsi poser problème, surtout si les travaux commencent après l’ouverture à la circulation de cette portion de la Nouvelle Route du Littoral. Les automobilistes devraient en effet pouvoir rouler sur le viaduc avant la fin de l’année 2022.    

La NRL à son tour basculée ?

Dans son avis de marché, la collectivité souhaite un impact minimum sur la circulation, notamment pendant les heures de pointe. Elle prévoit déjà une possibilité de neutralisation des voies de circulation la nuit. La NRL pourrait ainsi, tout comme l’actuelle Route du Littoral, être basculée pour l’exécution de ces travaux.  

Enfin, s’agit-il de travaux supplémentaires réalisés grâce à l’enveloppe de l’Etat ? Sollicitée, la Région Réunion n’a pas encore répondu.