réunion
info locale

Pénurie d’eau au Tampon : des voleurs emportent une citerne

société
Citerne au Tampon 2016
©Réunion 1ère
Le maire du Tampon offre une prime de 1500 euros pour retrouver la citerne d’eau dérobée, dans la nuit de mardi à mercredi. Une somme équivalente à la valeur du conteneur qui permettra, peut-être, espère André Thien-Ah-koon de délier les langues.
Le maire du Tampon ne décolère pas. Le vol d’une citerne, qui était installée à l’angle de la rue Pierre-Cadet et du chemin Dalhias, le met hors de lui. Au-delà de la valeur de l’objet, environ 1500 Euros, c’est le geste... Afin de la retrouver, si possible avec les voleurs, le premier magistrat offre une prime du montant du conteneur.
Depuis plusieurs jours sa commune, comme celles de Saint-Pierre et de Petite-Ile sont privées du précieux liquide, la faute à un éboulis au niveau de la canalisation des Hirondelles. 
Pour pallier à cette pénurie, les communes du Sud ont installé des citernes dans plusieurs quartiers et distribuent des bouteilles d’eau potable. 
 
Evaluation des dégâts dans la journée
 
Pour éviter que cette situation de crise s’éternise, les entreprises en charge du fermage de l’eau potable sur ces communes se mobilisent. Des travaux ont déjà permis de rétablir la distribution dans plusieurs secteurs. Cependant, le gros des travaux reste à venir. Ce jeudi, un hélicoptère va survoler la zone de l’éboulis afin d’évaluer l’ampleur des dégâts. 
Des ouvriers travaillent au nettoyage, à proximité de la canalisation des Hirondelles, depuis mercredi. Le diagnostic aérien permettra de préciser la durée du chantier et donc de la pénurie. 

Reportage : David Couanon, Laurent Josse Montage : Valérie Rubis

 

Publicité