Piton de la Fournaise : 537 séismes volcano-tectoniques du côté du Piton de Crac

catastrophes naturelles
volcan observatoire volcanologique du piton de la fournaise nord
Photo d'illustration ©OVPF
Entre 4h33 et 10h50, l’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise a enregistré un très grand nombre de séismes sous la zone sommitale. Selon les scientifiques, le magma migre vers le Piton de Crac.

La sismicité sous la zone sommitale a débuté à 4h33. Jusqu’à 10h50, 537 séismes volcano-tectoniques et 81 séismes de type longue période ont été enregistrés. Les scientifiques localisent ces séismes sous la zone sommitale et sous le flanc Est, entre 0,6 km au-dessus du niveau de la mer et 1,2 km sous le niveau de la mer.

Vers une éruption au niveau du Piton de Crac ?

Une migration du magma en profondeur vers le flanc Nord Nord-Est du volcan, dans le secteur du Piton de Crac, est observée. C’est un peu plus au Nord que l’intrusion du 28-30 septembre 2020. En 2020, la crise sismique qui accompagnait cette intrusion avait duré deux jours sans conduire à une éruption. 

La crise sismique se poursuit. Elle est considérée comme une crise de longue durée par les scientifiques de l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise.

volcan piton de la fournaise crise sismique piton de crac 181021
©OVPF

Des fissures éruptives à basse altitude ? 

Du magma est parti ce matin du réservoir superficiel et est en train de se propager vers la surface, explique Aline Peltier, la directrice de l’OVPF. Selon elle, il est encore un peu tôt pour dire si l’éruption est imminente. Les départs de magma de ce type peuvent avorter, mais la migration se poursuit toujours à l’heure actuelle, tempère la scientifique. Des évolutions de trajectoire restent possibles du magma.

Le risque d’une ouverture de fissures éruptives à basse altitude n’est actuellement pas exclu. En général, plus les crises sismiques du Piton de la Fournaise sont longues, plus le risque d’ouverture de fissures éruptives à basse altitude augmente, indique l’OVPF.

Le volcan était resté actif

Depuis plusieurs mois, un gonflement continu du volcan est constaté, et depuis une semaine, une augmentation progressive du nombre de séismes est enregistrée. Une sismicité annonciatrice de la montée du magma, qui a débuté ce lundi matin, selon Philippe Kowalski, directeur adjoitn de l'OVPF.

Volcan : Philippe Kowalski, directeur adjoint observatoire volcanologique, invité du Journal ©Réunion la 1ère

La phase d’alerte 1 déclenchée

Le préfet de La réunion a décidé de déclencher la phase d’alerte 1 "éruption probable ou imminente" du dispositif spécifique ORSEC volcan à 7h ce lundi 18 octobre. L’accès du public à la partie haute de l’enclos du Piton de la Fournaise est interdit. Le poser d’aéronefs dans la zone du volcan est réglementé et soumis à autorisation de la préfecture.

Les randonneurs présent au volcan ce matin ont été évacués. ILs étaient relativement nombreux en cette période de vacances scolaires et de fréquentation touristique, d'autant que les conditions météorologiques étaient particulièrement bonnes.