Piton de la Fournaise : une crise sismique puis un retour au calme à la mi-juillet

catastrophes naturelles
Le Piton de la Fournaise.
Le Piton de la Fournaise. ©Imaz Press
Depuis la mi-juillet, c’est le retour au calme au Piton de la Fournaise. Malgré une montée de magma le 3 juillet dernier, le volcan a gardé sa lave bien au chaud le reste du mois. Le point avec l’Observatoire volcanologique.
Après un début de mois sur les chapeaux de roues, le volcan est finalement resté calme en juillet. L’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise publie, ce lundi 3 août, un bilan d’activité mensuel.
 

La crise sismique du 3 juillet

Le mois dernier, l’activité au Piton de la Fournaise a été marquée par la crise sismique du 3 juillet : 197 séismes volcano-tectoniques superficiels en 35 minutes. Ces séismes ont été associés à une intrusion de magma qui est parti du réservoir magmatique superficiel et qui s’est arrêté en profondeur, sous le sommet, avant d’atteindre la surface.
  

Fin de l’inflation le 13 juillet

Depuis cette montée magmatique du 3 juillet, l’activité sismique est restée faible et l’inflation a stoppé aux alentours du 13 juillet. Les scientifiques remarquent toutefois que le mois a été marqué aussi par 247 effondrements, dans le Cratère Dolomieu, au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué et de la Rivière de l’Est.
 

Sismicité puis accalmie

Dans son communiqué, l’Observatoire rappelle que "depuis 2016, les réalimentations du réservoir magmatique superficiel sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions". De telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises entre 2016 et 2020 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ. L’Observatoire rappelle que "les éruptions peuvent être déclenchées après seulement une courte période de redémarrage de la réalimentation du réservoir superficiel".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live