publicité

Piton de La Fournaise : pas le moindre signe d'essoufflement de l'éruption

La première éruption de l'année continue. Le trémor reste à un niveau moyen constant depuis une semaine. Les concentrations de gaz carbonique dans le sol ne faiblissent pas. En clair, la crise éruptive devrait se maintenir.

La Fournaise sous les nuages, le soir du 26 février 2019. Un éclair fend le ciel, juste au-dessus, de la coulée de la lave © Jules Corré
© Jules Corré La Fournaise sous les nuages, le soir du 26 février 2019. Un éclair fend le ciel, juste au-dessus, de la coulée de la lave
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Les volcanologues ont relevé huit séismes volcano-tectoniques superficiels sommitaux lors des dernières 36 heures. Le débit de lave est estimé, via les relevés satellites transmis par la plateforme HOTVOLC de l'université de Clermont-Ferrand, de 1 à 16 m3/s.

La concentration de CO2 dans le sol des champs situés à proximité du gîte du Pas-de-Bellecombe ne faiblit pas. L'éruption devrait donc se poursuivre ce mercredi. Reste à espérer pour les curieux que celle-ci sera encore visible de la route des laves à la tombée de la nuit. Les spécialistes de l'observatoire sont sur le qui-vive et, pour l'instant, n'évoque pas la fin de la crise en cours. 
Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) le 18 février et 15h30 (11h30 UTC) le 26 février sur la station sismique de FLR. © OVPF/IPGP
© OVPF/IPGP Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) le 18 février et 15h30 (11h30 UTC) le 26 février sur la station sismique de FLR.



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play