réunion
info locale

J'ai testé pour vous: Le parapente à la Plaine des Palmistes

sport la plaine des palmistes
Parapente
©Gaëlle Malet
Le retour du Parapente à la Plaine des Palmistes, une idée un peu folle. Nous avons testé pour vous cette discipline...un vol en parapente au dessus d'une forêt de cryptomérias
Il est 8h30 et les premiers rayons de soleil percent les nuages des hauts de l'île. Nous sommes à 1 200 mètres d'altitude, dans la commune de la Plaine des Palmistes. C'est dans la forêt de la Petite Plaine que Laurent Sauval, moniteur de parapente nous a donnés rendez-vous. Direction, le Gros Piton Rond perché 200 mètres plus haut. Un piton longtemps prisé des aficionados de sensations fortes mais quelques peu délaissé en faveur des pistes de Saint-Leu.
Parapente
©Gaëlle Malet
 

Un panorama grandiose


Après quelques minutes de reconnaissance du terrain et les derniers ajustements des suspentages de la voile de 41 m²,  place au décollage. Et Laurent est assez confiant. « Si le soleil continue à sortir, pourquoi pas, un vol de dix minutes. Mais, il est probable que dans cinq minutes ont soit posés. C’est le jeu ». Une brise légère s’engouffre dans la voile multicolore, nous permettant de voguer entre ciel et terre. Un décollage, il faut l’avouer, quelque peu périlleux qui nous vaudra tout de même quelques égratignures. Il faut dire que la particularité de cette piste réside dans sa courte distance qui vous promet un décollage plutôt sportif. Mais, ces efforts en valent la peine lorsque l’on découvre le panomara à couper le souffle. « Quand c’est soleil comme aujourd’hui, on voit la mer, on voit la Plaine des Palmistes et surtout quand on va se poser on voit Bébour. C’est vraiment quelque chose à part. Pour les gens qui ont déjà testé le parapente à Saint-Leu, c’est vraiment compléter la sensation »


Entre ciel et terre


Les forêts de cryptomeria se dessinent alors sous nos yeux. Un survol aux paysages uniques que Laurent propose depuis peu, aux amateurs de sensations fortes.

Les plus téméraires apprécieront cette sensation de plénitude dans le grand air des hauts de l’île. Comptez en moyenne entre 10 et 20 minutes, le temps d’un survol, selon les conditions météorologiques. 

(Re)Voir le reportage de Gaëlle Malet et Alix Catherine:
 
©reunion

 
Publicité