réunion
info locale

Plaine-des-Palmistes : un rassemblement pour l’église Saint-Agathe

polémique La plaine des Palmistes
Plaine-des-Palmistes église Sainte-Agathe 110319
©Michelle Bertil
Un appel à la mobilisation pour l’église Sainte-Agathe a été lancé. 200 à 300 fidèles ont prévu de se rassembler devant l’édifice de la Plaine-des-Palmistes ce mercredi soir, en présence de l’évêque de La Réunion, Gilbert Aubry.
Cela fait plusieurs mois que le torchon brûle entre le maire de la Plaine-des-Palmistes, le curé et les paroissiens de l’église Sainte-Agathe. Le premier veut fermer l’édifice pour des raisons de sécurité. Des rapports d’expertises auraient conclu à la fragilisation des structures du bâtiment.
  

Démolition, reconstruction ou réhabilitation

La question d’une démolition et d’une reconstruction, plutôt qu’une réhabilitation, a même été débattue lors du conseil municipal du mois de mars. Le dossier a alors été rejeté.
 
Les paroissiens sont, eux, remontés contre cette décision. Ils ne veulent entendre parler ni de fermeture, ni de démolition. Une rencontre a bien eu lieu sur le sujet en avril dernier entre le maire, Marco Boyer et Monseigneur Gilbert Aubry, l’évêque de La Réunion. Elle avait alors permis d’apaiser un peu la tension.
 

Le maire repart au front

Mais voilà, le 9 octobre dernier, le maire informe par courrier de sa décision de fermer l’étage de l’église en attendant la finalisation du rapport des experts. Il rappelle que sa responsabilité pourrait être engagée en cas d’accident.

Des fidèles y voient là les prémices d’une fermeture totale et définitive. Ils appellent donc à une mobilisation ce mercredi 16 octobre au soir devant l’église, en la présence de l’évêque Gilbert Aubry. 200 à 300 personnes sont attendues.


La sécurité au coeur des préoccupations

Sur place, l'évêque de La Réunion a fait savoir qu'il ne s'opposait pas à la fermeture de l'étage de l'église, expliquant que comme le maire, il était partisan de la sécurité de tous. Il appelle donc à respecter et à s'en tenir à la décision de Marco Boyer.

La messe pourra continuer à être célébrée dans l'édifice, seul l'étage ne pourra être accéssible, informe Monseigneur Gilbert Aubry. 
 
Publicité