Plan de déconfinement : vers une reprise d'activité économique partielle

économie
coronavirus confinement commerce Saint-Denis 04 2020
©Imaz Press Réunion
Le plan de sortie du confinement devrait s’appliquer à La Réunion le 11 mai prochain, s’il n’y a pas de "relâchement" du confinement d’ici là. L’activité économique reprendrait alors sous conditions. Certains secteurs, mais pas tous cependant.
La sortie de crise sera progressive, a insisté le Premier ministre, et par région. C’est le 7 mai que l’on connaîtra les départements autorisés ou non à mettre en place ce plan de déconfinement. Un plan adapté par les préfet et responsables des collectivités locales.

 

" Nous devons vivre avec le virus "

Edouard Philippe a évoqué la nécessaire reprise de l’activité économique, mais avec des précautions particulière. " Nous devons vivre avec le virus et donc savoir s’en protéger ", a déclaré le Premier ministre lors de sa présentation à l’Assemblée nationale.

Dès le 11 mai, les entreprises qui le peuvent reprendront, c’est-à-dire celles qui seront en mesure de faire appliquer les gestes barrières, la distanciation sociale ou encore de fournir des moyens de protection à leurs salariés comme des masques, des gants ou d’installer des plexiglass.

Des fiches et guides métiers seront mis à disposition des différents secteurs pour accompagner patrons et salariés. 33 guides le sont déjà, à termes 60 devraient être disponibles selon le Premier ministre.

Le télétravail sera privilégié, au moins durant les 3 semaines de la 1ère phase du plan de déconfinement, du 11 mai au 2 juin. L’objectif est de limiter les contacts physiques, notamment dans les transports. Pour les mêmes raisons, les horaires de travail pourront être décalés.

 

Les commerces rouvriront le 11 mai

Il faudra garantir la sécurité sanitaire des salariés, mai aussi des clients. Les salariés seront équipés de masques si les règles de distanciation sociale ne sont pas possibles. Un commerçant pourra conditionner l’accès à son magasin au port d’un masque grand public, s’il l’estime nécessaire.
 
©Franceinfo

Le préfet de La Réunion décidera de l’horaire de fermeture des centres commerciaux et autorisera ou non la tenue des marchés forains. Pour rouvrir, ces derniers devront respecter un cahier des charges strict, limitant le nombre de clients pour garantir le maintien des distances ou règlementant le port de masques grand public.

Tous les Réunionnais doivent être conscients du risque selon Dominique Vienne, le président de la Chambre d’Agriculture de La Réunion. Il régissait ce mardi soir sur Réunion la 1ère, suite à l'allocution du Premier ministre.
Frédéric Vienne, président de la chambre d'agriculture ©Réunion la 1ère

Cafés et restaurants ne rouvriront pas le 11 mai, ils devront attendre la fin mai pour savoir si une réouverture sera possible à partir du 2 juin. Les mesures d’accompagnement à l’activité partielle restent en place jusqu’au 1er juin.

Les activités culturelles sont aussi concernées. Salon, festivals et évènements sportifs ne pourront se tenir avant le mois de septembre, a annoncé Edouard Philippe.

 

Maintenir les mesures économiques exceptionnelles

Plusieurs organismes se sont lancés dans la fabrication de masques grand public et devraient être en mesure d’en fournir aux entreprises et aux particuliers pour le 11 mai, c’est le cas de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de La Réunion.

Son président, Dominique Picardo s’exprimait hier soir, mardi 28 avril, sur Réunion la 1ère. Interrogé par Elyas Akhoun, il a également insisté sur la nécessité de maintenir les mesures de soutien aux entreprises après le 11 mai.
Bernard Picardo, Président de la chambre des métiers et de l'artisanat ©Réunion la 1ère
 

Vers un déconfinement total le plus rapidement possible

Même inquiétude pour Ibrahim Patel. A La Réunion, 29 600 entreprises n’ont aucun salarié. Des entreprises livrées à elles-mêmes selon lui, et qui ne pourront pas respecter les mesures de protection sans aide.

Pour le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion, 4 000 entreprises pourraient disparaître d’ici la fin de l’année, 3 600 emplois pourraient également être perdus.
 
Le plan de déconfinement, progressif mais surtout partiel, n’aidera pas certains secteurs encore interdits de reprendre une activité au 11 mai, comme les restaurants, salles de spectacle ou encore forains. Il souhaite ainsi un déconfinement total " le plus rapidement possible ".

Ibrahim Patel était l’invité de l’édition spéciale de Réunion la 1ère, ce mardi 28 avril au soir.
Ibrahim Patel, Président de la chambre de commerce et d'industrie ©Réunion la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live