publicité

Plus de glyphosate dans les forêts de l'île

Depuis le mois d’octobre dernier les agents de l’ONF ne font plus usage de glyphosate sur son domaine. L’herbicide qui fait polémique était répandu pour débroussailler certaines parcelles de forêts dans l’hexagone. Qu’en est-il à la Réunion ?
 

© Michelle BERTIL
© Michelle BERTIL
  • Par Michelle Bertil
  • Publié le
L’herbicide au cœur d’un scandale sanitaire planétaire était donc utilisé pour tuer les ronces dans les forêts de plusieurs régions de France. L’ONF, gestionnaire de la politique forestière et de la filière bois, a sorti en fin d’année dernière une note pour annoncer qu’elle bannissait dorénavant cet herbicide pour traiter les mauvaises herbes. Elle aussi précisé que les stocks de produits seraient détruits.

Mais selon Actu-Environnement, le quotidien qui traite des thématiques liées à l’environnement et au développement durable, l’interdiction ne concernerait pas le traitement des pestes végétales notamment en outre-mer.
L’ONF de la Réunion refuse même d’y avoir recours pour éradiquer ajoncs d’Europe ou bringelliers marron.  

L'Office National des forêts utilisait très peu de glyphosate, 6 à 7 litres pour 100 000 hectares d'espaces naturels. Elle dévitalisera désormais les souches avec une substance phytosanitaire moins agressive : le Triclopyr.

Le reportage de Sufati Toumbou Dani et Thierry Chenayer
 
UTILISATION GLYPHOSATRE PAR L'ONF
 



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play