Plus de moyens pour l'IUT de La Réunion

enseignement supérieur et recherche
JPO IUT
Parce qu’elle souhaite développer les formations courtes et professionnalisantes, en manque à La Réunion, l’Université a obtenu des moyens supplémentaires pour son IUT à l’occasion d’une rencontre au ministère de l’Enseignement supérieur à Paris.
A La Réunion, les offres de DUT sont 2 fois moins importantes qu’en métropole, pourtant les formations courtes et professionnalisantes y sont de plus en plus prisées par les jeunes et les entreprises locales.

Alors que la proportion de bacheliers technologiques et professionnels y est largement supérieure à la moyenne nationale, les formations en DUT ne représentent dans le département que 3,5% de l’offre générale contre 7,3% au national.

Pour y remédier, le Président de l’Université de La Réunion, Frédéric Miranville, et le Directeur de l’Institut Universitaire de Technologie, Richard Lorion, souhaitent ouvrir un nouveau département dédié aux Techniques de commercialisation à la rentrée prochaine.

Appuyé par le député David Lorion, ils ont donc obtenu l’attribution de moyens supplémentaires pour y parvenir, à l’occasion d’une rencontre avec la Directrice Générale de l’Enseignement supérieur et de l’Insertion professionnelle à Paris.

5 nouveaux emplois ont été octroyés à l’Université de La Réunion (2 en 2018 et 3 en 2019), ainsi qu’une dotation d’amorce pour le nouveau département Techniques de commercialisation.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live