réunion
info locale

Polémique : " Vis ma vie d’esclave " à Salazie, l'Office du Tourisme de l'Est s'excuse

polémique
Polémqieu spectacle marronaz vis ma vie d'escalve 281119
©Capture d'écran
L’Office du Tourisme de l’Est a présenté ses excuses après la polémique survenue autour de la communication sur une création artistique sur le marronage. En effet, il proposait de vivre l’expérience d’un esclave marron sur le site de la mare à Poule d’Eau.
 
L’initiative a provoqué un tollé. Une publication sur les réseaux sociaux invitant à vivre " l’expérience d’un esclave marron  sur le site de Mare à Poule d’Eau à Salazie ", hier,  a suscité de vives réactions. Une communication malheureuse dont s’est excusé la CIREST, organisatrice de l’évènement.

Reportage de Nadia Tayama et Thierry Chenayer.
©Reunion la 1ère
 

Indignation et colère

Pour Martine Nourry, qui se définit comme une citoyenne engagée, l’histoire du marron ne se résume pas à un évènement festif. Cette période sombre de l’histoire ne doit pas être évoquée ainsi selon elle.

La communication est bien le point qui suscite l’indignation des détracteurs. Ils regrettent en effet que la création artistique de Lolita Monga et la démarche qui l’accompagne, à savoir le devoir de mémoire, ne soient alors pas mises en avant.
 

Des excuses pour une communication maladroite

Ce vendredi 28 novembre, le directeur de l’Office du Tourisme de l’Est, Jean-Michel Louis, a fait son mea culpa dans le journal télévisé de 12h30 de Réunion la 1ère. Interviewé par Pascal Souprayen, il a regretté " une communication maladroite qui a anéanti un travail associatif engagé ".

L’appel a été lancé pour que le fond de cette pièce de théâtre, retraçant une page sombre de l’histoire de La Réunion, celle du marronage et de l’esclavagisme, reste le plus important aux yeux de tous.

Une pièce mise en scène par Lolita Monga et qui ne sera finalement visible qu’en avril 2020.

 
Publicité