publicité

Le pont suspendu de la rivière de l'Est classé monument historique !

Le pont de la rivière de l'Est à Ste Rose est classé au titre des monuments historiques depuis le 7 mai dernier, annonce aujourd'hui la Préfecture. Il devient officiellement le 18ème monument classé historique à La Réunion.

© Philippe Hoareau
© Philippe Hoareau
  • Par Céline Rolland
  • Publié le
Le pont de la rivière de l'Est est inscrit au titre des monuments historiques depuis 2014 par arrêté préfectoral. La commission régionale du patrimoine et des sites ayant émis un vœu de classement, le dossier a été présenté et un arrêté ministériel de classement a été signé le 7 mai dernier. 

Cet arrêté reconnaît l'intérêt public de conserver cet édifice considéré comme un témoignage des réalisations de l'entreprise Arnodin, de par son élégance architecturale et ses caractéristiques techniques. 
Le pont suspendu de la rivière de l'Est est ainsi le 18ème monument classé au titre des monuments historiques à La Réunion qui compte au total 187 monuments historiques.

Pour la petite histoire...

Le pont, situé à l’entrée nord de la commune de Sainte-Rose, a été ouvert à la circulation en 1894.
La rivière de l'Est, séparant les communes de Sainte-Rose et Saint-Benoît, constituait avant l'établissement du pont un obstacle difficilement franchissable pour la circulation.
Plusieurs tentatives de constructions se succèdent à partir de 1840 mais les variations du niveau de la rivière emportent les ouvrages.

En 1891, le projet de pont suspendu de l'ingénieur Ferdinand Arnodin, constructeur à Chateauneuf sur Loire, est retenu. Cet industriel, spécialiste des ponts à câbles, est également l'inventeur des ponts transbordeurs. Pour franchir la rivière de l'Est, il propose un pont suspendu à 42 m au-dessus du cours d'eau et situé à 3,5 km du rivage. L'ensemble, suspendu grâce à douze câbles paraboliques et vingt câbles obliques de rigidité, est assemblé sous la direction de Georges Arnodin, fils du constructeur. Le nouveau pont suspendu est inauguré en décembre 1893 et entre en service l'année suivante.

Site touristique majeur, il n’est plus utilisé depuis 1979 par les véhicules. Pour répondre aux normes de sécurité, un deuxième pont dédié aux voitures, et parallèle à son grand frère, remplace celui-ci.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play