La ville du Port intègre un dispositif "Zéro Chômeur", 500 personnes éligibles à une offre d’emploi

emploi le port
La ville du Port
La ville du Port ©Alexandra Pech
Le 16 novembre, la ville du Port a intégré le dispositif de l’expérimentation de lutte contre le chômage de longue durée. Ce dispositif propose de construire une offre de travail en contrat à durée indéterminée et à temps choisi. 500 personnes y sont potentiellement éligibles.

La ville du Port a obtenu, le 16 novembre, l’habilitation d’intégrer le dispositif de l’expérimentation de lutte contre le chômage de longue durée par Olivier Dussopt, Ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

Ce dispositif propose de construire une offre de travail en contrat à durée indéterminée et à temps choisi en direction des personnes habitant le quartier retenu depuis au moins six mois et sans activité, "dès lors qu’elles sont volontaires et participent au développement du projet" explique la mairie. 500 Portois sont éligibles à une offre d’emploi.

Le reportage de Réunion La 1ère :

La ville du Port intègre un dispositif « Zéro Chômeur »

500 personnes éligibles au dispositif

Cette expérimentation touche le quartier Hyacinthe, le Parc Boisé, une partie du haut Cœur Saignant jusqu’à la cité de la Ravine à Marquet. Sur les 1 500 Portois habitants dans ce périmètre, 500 personnes sont potentiellement éligibles au dispositif. "C’est plus qu’une bonne nouvelle", confie Ali Mihidoiri, 8e adjoint délégué au développement de l’économie sociale et solidaire de la ville. Ce dernier regrette toutefois que le dispositif n’est pas élargi à tout le territoire portois, jugé "trop grand" par l’association en charge de gérer ce projet.

7 000 demandeurs d’emploi au Port

La commune compte 7 000 demandeurs d’emploi dont 4 200 de longue durée. Ce projet a pour but "d’éradiquer le chômage dans un territoire et un périmètre bien déterminé" ajoute-t-il. "Cela va permettre aux personnes situées dans ce périmètre et durablement privés d’emploi de revenir à la vie sociale, retrouver un emploi et leur dignité".

Son déploiement devra tenir compte des singularités de la commune, à savoir :

  • un territoire urbain exigu de 16 km² dont un tiers est occupé par des activités économiques portuaires et indirectement liées aux infrastructures portuaires
  • 80 % du territoire est classé en Quartier Prioritaire
  • le nombre de demandeurs d’emploi qui s’élève à 7 000 dont 4 200 de longue durée
  • 46 % de jeunes de moins de 26 ans sont au chômage et sans qualification

Les premiers CDI devraient démarrer dans le courant du mois de février 2023.

La commune rejoint ainsi les 42 territoires de l’équipe expérimentale nationale. À l’échelle locale, elle est "la seule ville à participer à cette expérimentation, et figure également parmi l’un des premiers territoires ultra-marins" souligne la municipalité.