Loto du Patrimoine : 70 000 euros pour l'ancien bâtiment du Crédit Foncier de Madagascar situé au Port

océan indien le port
Loto du patrimoine
Ancien bâtiment du Crédit foncier de Madagascar à Le Port ©Loto du Patrimoine

Après le Pont suspendu de la Rivière de l'Est, c'est au tour de l'ancien bâtiment du Crédit Foncier de Madagascar situé au Port de bénéficier du projet de rénovation soutenu par le Loto du patrimoine et la Mission Bern. 70 000 euros ont été accordés pour la mise en sécurité de l'édifice. 

"A l'origine le bâtiment du Crédit Foncier de Madagascar était une banque. C'est un édifice qui reflète à la fois l'histoire des compagnies maritimes, mais aussi l'histoire de la ville du Port", raconte Bruno Leperlier, guide touristique et archiviste à la ville du Port. 

Pour cette 3ème édition du Loto du patrimoine, le budget total est de 15 millions 200 euros. 18 sites et 101 monuments ont été sélectionnés, quatre de ces bâtiments se situent en Outre-Mer. 

(Re)voir le reportage de Réunion La 1ère : 

L'ancien bâtiment du Crédit Foncier de Madagascar, au Port, va bientôt être rénové

Une rénovation à 70 000 euros

L'édifice a fait l'objet d'un arrêté de péril car la charpente avait cédé à l'arrière du bâtiment, entrainant l'écroulement de la toiture. L'ensemble du bâtiment a été sélectionné par le Loto du patrimoine et la Mission Bern, et va faire l'objet d'une restauration. "L'édifice est atypique, pour l'époque ça ne reflète pas l'architecture de La Réunion. Son toit et sa charpente sont emblématiques de ce bâtiment", explique Bruno Leperlier, guide touristique et archiviste à la ville du Port. 

Une filiale de la Compagnie des Messageries maritimes

En 1926, la Compagnie des Messageries maritimes ouvre une agence au Port : le Crédit Foncier de Madagascar, qui ferme ses portes peu avant la seconde Guerre mondiale, en 1954. "Le bâtiment du Crédit Foncier de Madagascar était à un endroit stratégique. Le bâtiment se situait entre le chemin de fer, et entre le port ouest, là où les gens prenaient le bateeau pour accéder à la zone de l'Océan Indien", raconte Bruno Leperlier, guide tourisitique et archiviste, au micro de Réunion La 1ère. 

L'édifice devrait devenir prochainement un lieu culturel ou un centre d'interprétation du patrimoine, grâce au coup de pouce de 70 000 euros de la Fondation du Patrimoine et la Mission Stéphane Bern. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live