La Possession : négociation sous haute tension entre la maire et les grévistes

social
Vanessa Miranville, maire de La Possession
©Hubert Debeux (Réunion la 1ère)
150 employés communaux en grève se sont installés dans la salle du Conseil municipal de La Possession face à Vanessa Miranville, la maire de la commune. Ils négocient depuis 11 h 15, la fin de la grève entamée, il y a maintenant 5 jours. Des discussions qui se déroulent dans un climat électrique.  
La réunion de négociation entre les grévistes et la maire de la ville de La Possession a débuté par une scène étrange ! Une bagarre entre deux élus. Vanessa Miranville, maire de la commune, interrogée sur cet incident gravissime, a expliqué que de vives tensions régnaient actuellement entre certains représentants du peuple, qui pourtant sont censés être exemplaires. 
Cette introduction malheureuse n'a pas apaisé le climat, déjà électrique. Les représentants syndicaux ont demandé à renégocier l'ensemble des points de désaccord, dont ils avaient déjà discuté la veille.

Pas d'accord sur le nombre de jours de grève retenus

Lundi soir, les deux parties étaient presque parvenues à un accord, mais impossible de s'entendre sur le nombre de jours de grèves qui seraient retenus sur les salaires. Vanessa Miranville, désirant retenir trois jours sur les salaires et deux jours que les congés, quand les représentants des salariés demandaient que seulement trois jours soient décomptés des congés payés. Devant ce blocage, les deux parties se sont retrouvées, ce mardi matin. Les négociations sont toujours en cours.
Employés communaux avril 2018 La Possession
©Hubert Debeux (Réunion la 1ère)