Pour préparer l'après-confinement, l'entretien des sentiers va reprendre à La Réunion

coronavirus
Pour préparer l'après-confinement, l'entretien des sentiers reprend à La Réunion
Pour préparer l'après-confinement, l'entretien des sentiers reprend à La Réunion. ©ONF
La réouverture des sentiers se prépare à La Réunion. Alors que le confinement doit durer au moins jusqu’au 11 mai, l'entretien des sentiers de l'île va reprendre. Le Conseil départemental et l’Office National des Forêts s’organisent.
Leur objectif ? Anticiper la levée du confinement et donc "la reprise des activités sportives" dans les sentiers de La Réunion. Pour lutter contre le coronavirus, l’île est comme l’Hexagone confinée jusqu’au 11 mai. Dans un communiqué publié ce samedi 18 avril, le Conseil départemental et l’Office National des forêts expliquent qu’ils sont mobilisés "pour l’après".

Le Conseil départemental a remis 80 litres de solution hydro-alcoolique à l’Office National des Forêts. "Ce geste va permettre aux ouvriers de reprendre l’entretien des sentiers de randonnées et des sites d’accueil du public en forêt, pour une réouverture en sécurité lors de la levée du confinement, pour le moins d’une partie du réseau", explique le département.
 

Reprendre l’entretien des sentiers

Les ouvriers forestiers ont cessé leur activité le 18 mars dernier. "Dans ce contexte, les sentiers sont surveillés mais ne sont plus entretenus, sauf les sentiers indispensables pour la sécurité des biens et des personnes, c’est-à-dire les sentiers correspondant à des voies de circulation pour les habitants de Mafate et de Grand Bassin", explique l’ONF Réunion.
 

Respect de mesures sanitaires

"En liaison avec les représentants des personnels, et dans le cadre d’un dispositif strict de mesures de prévention, une reprise partielle des activités opérationnelles de l’ONF a débuté le 14 avril, pour une montée en puissance progressive sur les deux prochaines semaines", explique le communiqué.

L’ONF rappelle que sa priorité est de "préserver la santé et la sécurité de ses personnels" qui "ne retrouveront une capacité opérationnelle optimale qu’à la fin de la crise sanitaire".
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live