Le prédicateur David Storm inquiété par deux plaintes pour viols sur mineures

justice
David Storm 2 plaintes pour viols
©Capture d'écran Facebook
L'année dernière déjà, le sulfureux prédicateur avait fait polémique en diffusant des images de la destruction d'une chapelle hindoue. Il avait également été condamné pour abus de confiance et blanchiment. Aujourd'hui, David Storm est visé par deux plaintes pour viols sur mineures.
Après avoir diffusé des images de la destruction d'une chapelle hindoue et sa condamnation pour abus de confiance et blanchiement, de nouvelles accusations pèsent sur David Storm, le prédicateur à la tête d’un groupe de prières dans le sud de l’île.
 

2 plaintes pour viols sur mineures

Deux jeunes adeptes qui venaient régulièrement avec leurs parents dans une petite église ont porté plainte pour viol. C’est l’avocat des plaignantes qui a révélé ces faits présumés au grand jour, hier. Pour le bâtonnier George André Hoarau, Les jeunes filles âgées de 17 ans auraient été abusées sexuellement à plusieurs reprises en 2018 et 2019 dans des chambres d’hôtel.

Le gourou aurait attiré ses proies en les couvrant de cadeaux, de nourriture et de belles paroles. À plusieurs reprises, il serait passé les récupérer au lycée pour ensuite les contraindre à des rapports sexuels répétés. Longtemps réduites au silence, elles ont finalement décidé de parler. Une troisième jeune fille aurait été victime d'abus, mais n'a pas encore porteé plainte.

(Re)voir le reportage de Nathalie Rougeau :
 

Loin d'être un ange

David Storm n’est pas un inconnu de la justice il a déjà fait parler de lui. Avec son épouse il a été condamné pour abus de confiance et blanchiment à Lyon pour avoir soutiré de l’argent à ses adeptes : plus de 150 000 euros.
 
David Storm avait aussi eu des comptes à rendre à la justice et à 70 associations tamoules en 2019. Le sulfureux gourou prédicateur, s’était filmé en train de détruire des divinités hindoues.
 
Avec ces dernières révélations david Storm devrait cette fois être poursuivi pour des faits plus graves qui relèveront alors de la cour d’assises.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live