Présidentielle à La Réunion : pas de triomphalisme dans le QG d’Emmanuel Macron, déception et espoir dans celui de Marine Le Pen

élections
Soirée électorale QG Macron Le Pen Réunion
Soirée électorale QG Macron Le Pen Réunion ©Réunion La 1ère
Emmanuel Macron est réélu président de la République pour cinq ans avec 58% des suffrages, contre 42% pour Marine Le Pen qui arrive en revanche largement en tête à La Réunion. Dimanche 25 avril, au soir, il y avait de la déception et de l’espoir dans le QG de Marine Le Pen. Pas de triomphalisme dans celui d’Emmanuel Macron. Reportage.

A 22 heures, heure de La Réunion, dimanche 24 avril, des applaudissements ont retenti dans le quartier général des soutiens et supporters d’Emmanuel Macron à La Réunion.

Le président sortant, vainqueur de l’élection présidentielle, est réélu pour cinq ans. Au national, il recueille 58 % des suffrages contre 42% pour Marine Le Pen, candidate du Rassemblement National.  

Un revers pour le président sortant à La Réunion  

Mais à La Réunion, "pas de triomphalisme" des soutiens et supporters d’Emmanuel Macron. La victoire est amère car le résultat est bien différent de l’Hexagone. Dans le Département, Emmanuel Macron subit un revers. Il recueille 40% des voix derrière Marine Le Pen qui s’impose dans toutes les communes de l’île.  

Pour la première fois, l’extrême droite est en tête d’une élection nationale à La Réunion. Marine Le Pen renverse même le résultat de l’élection présidentielle de 2017 où Emmanuel Macron avait obtenu 60% des suffrages et elle 40%.  

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Présidentielle 2022 : Marine Le Pen échoue au niveau national, mais arrive en tête à La Réunion. Reportage à son QG de Grand-Bois

"Pas de triomphalisme" au QG d’Emmanuel Macron  

Soulagée de la réélection du président sortant, la sénatrice Nassimah Dindar, soutien d’Emmanuel Macron reste mesurée. "Des choses ont été faites sur ce mandat, assure-t-elle. Il n’y a pas eu de mépris et de dénis, mais des erreurs. De l’argent a été apporté à La Réunion. Emmanuel Macron n’a pas su communiquer avec les Ultramarins, il n’a pas su dire ce qu’il avait fait". Selon elle, "le programme d’Emmanuel Macron II doit être à l’écoute des Réunionnais".  

Pour Cyrille Melchior, le président du Département et soutien d’Emmanuel Macron, "c’est une victoire modeste, car Marine Le Pen est en tête dans les Outre-mer et à La Réunion". "Nous devons expliquer davantage ce que fait le chef de l’Etat localement, explique-t-il. Il y a des difficultés de perception".  

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Réaction de Cyrille Melchior

Serge Hoarau, maire de Petite-Ile, et soutien d’Emmanuel Macron, estime aussi que "des messages n’ont surement pas été bien relayés ici". Il ne veut pas "de triomphalisme". "Un gros chantier attend Emmanuel Macron", poursuit-il. Selon lui, le vote des Réunionnais en faveur du Rassemblement National est "un message envoyé à tous les élus de La Réunion, il y a des attentes que nous allons devoir prendre en compte".  

Regardez les précisions de Réunion la 1ère : 

Second Tour : le RN rafle aussi la mise à Petite-île

Entre déception et espoir au QG de Marine Le Pen

Au même moment, à l’annonce des résultats nationaux, des cris de colère et de déception se sont fait entendre au quartier général de Marine Le Pen à Grand-Bois.

La candidate du Rassemblement National perd une nouvelle fois face à Emmanuel Macron au niveau national, mais elle fait son meilleur score sur l’élection nationale et s’impose largement dans la majorité des territoires ultramarins. Marine Le Pen est arrivée en tête en Guadeloupe (69,6%), en Martinique (60,9%), et en Guyane (60,7%). De quoi donner "de d’espoir" aux soutiens et supporters de Marine Le Pen à La Réunion. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Présidentielle 2022 : Marine Le Pen échoue au niveau national, mais arrive en tête à La Réunion. Reportage à son QG de Grand-Bois

"Des phénomènes à venir Outre-mer"   

Max Hoarau, coordinateur du Rassemblement National à La Réunion, estime que "ce vote des Outre-mer et de La Réunion est une grande fracture avec la métropole". "Pratiquement tous les Outre-mer ont rejeté Macron et voter Marine, rappelle-t-il. Pour nous, c’est un espoir. Nous repartons en bataille pour les législatives et d’ici là on va se structurer". "Devant le président élu, il y aura des phénomènes importants dans tous les Outre-mer, comment ça va s’organiser et avec qui, je ne sais pas, mais ça ne peut pas se passer comme ça", assure Max Hoarau.    

Soutien de Marine Le Pen, Jean-Luc Poudroux, se dit "satisfait du résultat à La Réunion, mais déçu du résultat national". "Que ça soit le pouvoir d’achat, le chômage, ou le logement : sur tous ces sujets, les Réunionnais ont donné un camouflet à Emmanuel Macron", explique-t-il.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Réélection de Emmanuel Macron : Réaction de Jean-Luc Poudroux

A La Plaine des Palmistes, Marine Le Pen fait un de ses scores les plus hauts avec 73,3 % voix. Le maire Johnny Payet, soutien de la candidate du Rassemblement National, est satisfait. "Je remercie les Réunionnais de cette vague bleue, déclare Johnny Payet. Emmanuel Macron n’a pas fait le travail qu’on attendait durant cinq ans. On peut être fière des Réunionnais".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Second Tour : la Plaine des Palmistes confirme son attachement à Le Pen