Les procès criminels reprennent ce lundi aux Assises

justice
Coronavirus : la justice s'organise pour la reprise
Reprise à la Cour d'Assises : marquages au sol, gels hydro-alcoolique et masques seront de rigueur ©Delphine Poudroux
La première session de l’année aux Assises débute ce lundi 25 mai. Durant deux semaines, plusieurs procès criminel vont être jugés dans des conditions particulières, crise sanitaire du coronavirus oblige.
Après la grève des avocats et le confinement, les procès reprennent à la Cour d’Assises. Ces premiers procès criminels de l’année se dérouleront dans des conditions particulières. Un protocole Covid strict sera là aussi mis place.

Port du masque, plexiglass entre les jurés et croix sur les bancs pour l’auditoire afin de distanciation font partie des mesures adoptées. Seules 22 personnes seront désormais autorisées à assister aux débats.

C’est une session sur deux semaines qui débute ce lundi 25 mai à la Cour d'Asises à Saint-Denis. Les précisions de Géraldine Blandin.
©Réunion la 1ère

 

Récidive de meurtre

Le principal dossier de cette semaine est celui d’un cas de récidive de meurtre. Alain Payet a été condamné en 2018 à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de sa compagne, alors qu’il se trouvait en récidive criminelle. L’ancien policier avait déjà été jugé par la Cour d’Assises en 1996 et condamné à 15 ans de prison pour viol sur mineur.

Le sexagénaire souhaite que sa condamnation soit revue. Pour cela il devra s’exprimer, chose qu’il n’a jamais fait jusque-là, ni pendant l’instruction, ni durant son procès. L’affaire sera jugée sur deux jours, mercredi 27 et jeudi 28 mai.

Trois affaires de viol seront également jugées durant ces deux semaines, dont l’un commis sur un ascendant par personne en état d’ivresse et l’autre commis sous la menace d’une arme sur un mineur de 15 ans.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live