Que prévoit le plan de transition écologique et solidaire voté par le Département ?

écologie
Le président du département, Cyrille Melchior, a défendu sa feuille de route pour l’environnement.
Le président du département, Cyrille Melchior, a défendu sa feuille de route pour l’environnement. ©Imaz Press
Produire de l’énergie renouvelable, maîtriser sa consommation d’électricité, reboiser l’île avec un million de plantes d’ici 2024 : le Conseil départemental a voté, ce mercredi 9 septembre, le plan de transition écologique et solidaire. Explications.
L’assemblée plénière du conseil départemental s’est tenue, ce mercredi 9 septembre, au palais de la Source. Le plan de transition écologique et solidaire a été voté par les conseillers.

Le président du département, Cyrille Melchior, a défendu sa feuille de route pour l’environnement. Il souhaite que la collectivité soit un acteur majeur de la transition écologique. "Le département doit être Eco-exemplaire", estime Cyrille Melchior qui a salué l’annonce du gouvernement d’allouer 30 milliards d’euros à la transition écologique dans le cadre du plan de relance.

Ecoutez ci-dessous Cyrille Melchior sur Réunion La 1ère : 

Cyrille Melchior

 

Energie solaire et hydroélectrique

Le Département veut atteindre la neutralité carbone d’ici 2023 avec le plan Négawatt. Pour cela, il y a un volet sur l’énergie solaire, où il s’agit de participer à la production d'énergie renouvelable et de maîtriser les consommations électriques, en réduisant les factures.

Lors de cette assemblée plénière un accord-cadre de partenariat entre le Département de La Réunion et EDF Réunion a été signé. L’objectif est d’équiper les 61 sites du département en panneaux photovoltaïques. Une opération qui coûtera 18 millions d’euros. Avec plus de 5 000 agents, le Département est un des plus gros clients d’EDF Réunion.

L’autre volet concerne l’énergie hydroélectrique. Des infrastructures hydrauliques départementales devraient être valorisées dans le Sud et l’Ouest, notamment sur le site de la Rivière des Galets.
 

Un million de plantes d’ici 2024

Pour atteindre cette neutralité carbone, le Département a un plan de reboisement de l’île. Il souhaite planter un million de plantes indigènes et endémiques d’ici 2024. Elles seront plantées en milieu naturel, mais aussi en milieu urbain et notamment le long des routes. L’objectif est ainsi de réduire l’impact énergétique.

Pour Cyrille Melchior, président du Département, ce plan est une "reconquête écologique du territoire". Son objectif : devenir une "collectivité à énergie positive".
 

Hommage à Tiloun

Par ailleurs, ce matin, avant l’ouverture de cette séance, les conseillers départementaux ont rendu un hommage au chanteur de Maloya, Tiloun, décédé en juillet dernier.
la séance plénière du conseil départemental commence avec un hommage à Tiloun.
la séance plénière du conseil départemental commence avec un hommage à Tiloun. ©Adjaya Hoarau

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live