Réforme de la Constitution : « Sauver La Réunion » (Jean-Hugues Ratenon)

politique
Jean-Hugues Ratenon, député (La France Insoumise) de La Réunion
©Réunion la 1ère
La Réunion va-t-elle pouvoir adapter les règles nationales au contexte local ? C’est un des enjeux de la réforme constitutionnelle, dont les débats débutent mardi à l’assemblée nationale, en commission des lois. Jean-Hugues Ratenon espère faire sauter l’amendement Virapoullé.
Invité de la matinale radio sur Réunion La 1ère, le député ‘‘ France Insoumise ’’ défend l’amendement qu’il présente avec Ericka Bareigts, Huguette Bello et David Lorion : « On nous accuse de vouloir aller vers l’assemblée unique, alors que c’est nous qui sommes en train d’inscrire pour la première fois la Région et le Département dans la Constitution ». Allusion à Thierry Robert « qui propose un amendement de suppression sec. J’ai appelé à un rassemblement des élus pour sauver La Réunion, je suis dans cette démarche de rassembler au maximum. »

Ce que ça changerait

Si sa démarche aboutit, Jean-Hugues Ratenon imagine des progrès « au niveau du pouvoir d’achat, de la politique de l’environnement, de la politique agricole, de la lutte contre les logements indignes. On pourra faire changer les choses, à condition que la Région et le Département s’accaparent cet outil que nous allons mettre à leur disposition. »

« Au service du peuple »

Fer de lance à La Réunion contre la politique d’Emmanuel Macron, l’Insoumis de Bras-Panon n’est « pas là pour revendiquer un rôle de leader.
Je veux être au service du peuple, parce que j’ai été élu par le peuple. Pas au service d’une organisation politique mais d’un certain nombre de valeurs.
»

Meilleur élève à l’assemblée ?

En haut du classement des députés locaux, relayé par le JIR ce lundi, Jean-Hugues Ratenon serait toutefois moins efficace qu’Ericka Bareigts : « Ça fait un an que je suis député, elle six ans. Elle était ministre, elle a ses rouages, ses connaissances, c’est un peu plus facile pour elle. »