Région Réunion : budget primitif 2020 en baisse, la session plénière s’annonce houleuse

politique
Didier Robert, président du Conseil Régional lors de l'assemblée plénière, lundi 5 novembre 2018.
Didier Robert, président du Conseil Régional - Archives ©Daniel Fontaine (Réunion la 1ère)
248 millions d’euros en moins dans le budget primitif 2020 de la Région Réunion, c’est l’annonce faite ce mercredi par Didier Robert. Une annonce qui a suscité de vives réactions du côté de l’opposition et qui promet des débats animés en séance plénière demain.
Pour la première session plénière de l’année, les élus du conseil régional auront à se prononcer sur le budget primitif de la Région pour l’année 2020. Un budget en baisse, qui a été présenté ce mercredi par le président de la Région Réunion.

Didier Robert a ainsi annoncé une baisse attendue d’un montant de 248 millions d’euros, faisant passer pour la première fois le budget de la Région sous la barre du milliard d’euros.
 

Baisse des dotations de l’Etat pour Didier Robert

La baisse du budget est due à l’Etat selon le président de Région. L’Etat a retiré aux régions la compétence d’apprentissage, dit-il, et ainsi amputé les finances de près de 35 millions d’euros de dotations.

Les emplois aidés ont été revus à la baisse également, entraînant une perte de 10 millions d’euros. La Région doit aussi faire avec l’abandon des recettes sur la taxe carburant, elle perd ainsi 14 millions d’euros.
 

" Je fais partie de ceux qui considèrent que les actions de décentralisation sont utiles et que les collectivités locales doivent avoir davantage les moyens de pouvoir assumer des politiques de proximité, l’Etat en a décidé autrement ", affirme le président de Région, Didier Robert.


D’autres dotations disparaîtront également, notamment en matière d’investissement. Ainsi Didier Robert parle de la " fin d’un cycle ", la fin notamment du chantier du viaduc de la Nouvelle Route du Littoral, et de ces 112 millions d’euros.
 
Région Didier Robert présente le budget primitif 2020 avant la plénière 290120
©Florent Marot (Réunion la 1ère)
 

Un " budget de la honte " pour l’opposition

A l’annonce de ces baisses, les élus de l’opposition n’ont pas retenu leurs mots, la critique a été vive. " C’est le budget de la honte, un budget anti-famille, anti-jeunes, c’est un budget de casse sociale " pour Karine Nabénésa. Un budget qu’elle annonce ne pas voter demain, jeudi 30 janvier.
 
Région l'opposition fustige le budget primitif 2020 290120
©Réunion la 1ère
Elle parle ainsi de coupes sombres et surtout d’échec pour Didier Robert. Florent Marot a recueilli sa réaction.

Budget primitif 2020 Région ITW Karine Nabénésa


Alors qu’Olivier Hoarau, le maire du Port, reproche à la majorité de détruire les fondements de l’économie locale, Huguette Bello parle de gestion calamiteuse. La dotation de l’Etat ne serait pas en baisse, il n’est pas à accuser. Elle le dit à Nadia Lataste Tayama et Jean-Claude Toihir.
©Reunion la 1ère
 

La Région " continuera à assumer ses responsabilités "

Malgré tout, selon son président, la Région devrait présenter un budget équilibré. Et Didier Robert l’assure, il ne fuira pas ses responsabilités. Les actions réalisées dans le domaine de l’éducation ou de la culture notamment seront ainsi maintenues, rectifiées également au cours de l’année, affirme le président de Région au micro de Florent Marot.

Budget primitif 2020 Région ITW Didier Robert


Didier Robert s’engage ainsi à ce qu’une décision rectificative du budget soit prise dans les deux ou trois prochains mois pour que le budget 2020 soit " très exactement conforme pour les acteurs culturels à ce qu’il était en 2019 ".  

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live