La Région suspend une subvention à Arcelormittal

social
Rencontre Région et salariés ArcelorMittal
©Région Réunion
Face à la fermeture d’un atelier et au licenciement de 40 salariés prévus par Arcelormittal dans le cadre d’un plan de sauvegarde, le président de Région, Didier Robert, annonce la suspension d’une subvention de 475 000 euros.
La suspension sera actée ce mardi 12 décembre lors de la Commission Permanente du Conseil Régional. La Région décide ainsi de geler l’attribution d’une subvention européenne du FEDER à Arcelormittal. Une décision qui intervient après que le groupe ait présenté un plan de sauvegarde, prévoyant la fermeture d’un atelier d’huisserie et le licenciement de 40 personnes sur les 86 salariés que compte l’entreprise.

Lors du vote de l’attribution de cette subvention le 17 octobre dernier, l’entreprise s’était engagée à maintenir des emplois existants. Un engagement sur lequel Arcelormittal semble revenir. En conséquence, Didier Robert a déclaré ne pas accepter que la Région Réunion accorde des subventions à des entreprises qui ne s’engagent pas à créer de l’emploi localement. La subvention sera ainsi gelée tant qu’une discussion ne sera pas engagée entre les dirigeants de l’entreprise et les salariés.

Une décision qui intervient à la suite d’une entrevue, ce lundi 11 décembre, entre une délégation de salariés et du président de Région, à l’initiative de la députée et conseillère régionale, Huguette Bello.

En janvier prochain, la DIECCTE doit se prononcer sur le plan de sauvegarde proposé par la direction d’Arcelormittal Construction Réunion. Didier Robert a déjà fait savoir que si les salariés décidaient de constituer une Société Coopérative et Participative ou une Société Coopérative d’Intérêt Collectif, la collectivité pourrait mobiliser une enveloppe d’1,5 million d’euros pour les accompagner.