Régionales : Vanessa Miranville refuse de fusionner d'un côté comme de l'autre

élections 2021
Vanessa Miranville
Vanessa Miranville, maire de La Possession ©D.R

Pas de consignes. Pas d'alliance. Pas de fusion. Dans l'incapacité de se maintenir au 2ème tour des régionales, Vanessa Miranville ne souhaite pas faire pencher la balance en faveur d'un camp ou d'un autre. Un positionnement qu'elle estime nécessaire en vue des futures échéances.

Avec 22 875 voix totalisées au soir du premier tour des élections régionales, vanessa Miranville a flirté avec la barre des 10% pour prolonger son aventure dans la course à la conquête de la pyramide inversée.

La tête de liste de "Et maintenant osons 2021" a obtenu 9,91% des suffrages exprimées. Une belle performance pour la maire de la Possession, qui refuse de négocier un rapprochement avec les candidats qualifés pour le second tour. "J'ai mené une liste citoyenne à ces élections. Je n'ai pas vocation à vendre mes voix. Mes militants m'ont fait savoir qu'ils ne souhaitent pas que l'on réponde aux sollicitations des autres candidats. D'un côté comme de l'autre... " a expliqué Vanessa Miranville en précisant clairement son positionnement. "Je ne ferai pas d'alliance. Je ne fusionnerai avec aucune liste. Je ne donnerai pas de consignes de vote" a-t-elle confié. 

Il y a une rupture entre le citoyen et le politique

Vanessa Miranville

Interview de Vanessa Miranville

Consciente des enjeux et de son poids politique à l'issue du premier tour, Vanessa Miranville aspire à ouvrir une "nouvelle voie citoyenne pour faire entendre une nouvelle voix citoyenne". Elle estime que cette alternative permettra de combler le fossé entre la population et les décideurs. "Il y a une rupture entre les citoyens et les politiques, c'est ce que nous dit cette abstention record".

Attentive à la composition des listes proposées le 27 juin

La candidate a confié qu'elle sera sensible à la composition des nouvelles listes qui seront proposées aux électeurs le dimanche 27 juin. "Je vais observer quelle sera la place réellement accordée à la société civile, aux citoyens à la Région" avant de préciser à nouveau qu'elle ne laissera pas pour autant place à la discussion pour d'éventuels rapprochements. 

Réconcilier citoyens et politique. Le reportage de Nathalie Rougeau et de Thierry Chenayer.

Vanessa Miranville refuse de faire pencher la balance des Régionales

En marquant une pause dans le combat des Régionales de 2021, sa stratégie consiste à miser sur les futures échéances. "Dans six ans lorsque nous reviendrons devant les électeurs, nous serons encore plus forts, car ils verront que nous tenons parole et que nous croyons à nos engagements à vouloir agir et gouverner différement".