Restrictions et coupures d'eau : La Réunion face à la menace d'une nouvelle sécheresse

consommation
La sécheresse sévit dans le Nord et l’Est de La Réunion
La sécheresse sévit dans le Nord et l’Est de La Réunion. ©Imaz Press
Un comité sécheresse se réunit, ce jeudi 2 décembre, à la préfecture de Saint-Denis. Selon Météo France, novembre a été un mois plutôt sec. Des restrictions d'eau sont déjà en cours dans plusieurs communes.

Va-t-il y avoir des restrictions d'eau à l’échelle de La Réunion ? Un comité sécheresse se tient, ce jeudi 2 décembre, à la préfecture de Saint-Denis. Le préfet, Jacques Billant, devrait ensuite prendre sa décision.

Restrictions et coupures d'eau

Saint-Leu, Saint-André, La Plaine des Palmistes : des coupures d'eau ont déjà été mises en place par les mairies de plusieurs villes. D'autres ont opté pour des mesures de restriction d'eau avec, par exemple, des interdictions d'arroser les jardins et laver les voitures.

Le Nord et l'Est en déficit

"La situation est tendue, mais pas encore dramatique du point de vue de la ressource en eau, estime Julien Bonnier, hydrologue à l’Office de l’Eau. Aujourd'hui, les déficits se concentrent surtout dans le Nord et l'Est de l'île. Les Rivière des Marsouins et du Mât ont encore des ressources normales grâce aux pluies d'octobre".

Selon l'Office de l'eau, les petites pluies de début octobre ont fait du bien à tous les cours d'eau de l'île. En revanche, depuis mi-octobre, les ressources sont en baisse. Désormais, la Rivière Saint-Denis, la Rivière des Roches et le Bras des Lianes sont en déficit.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

 

Pas encore de sécheresse

"En revanche, par rapport au seuil sécheresse, nous sommes au-dessus des niveaux de vigilance sur tous les autres cours d'eau", tempère Julien Bonnier, hydrologue à l’Office de l’Eau.

Grâce aux pluies du week-end dernier, les débits ont augmenté un peu, mais ça va redescendre vite dans les prochains jours. Donc on espère entrer vite dans la saison des pluies.

Julien Bonnier, hydrologue à l’Office de l’Eau

 

Janvier, février et mars déterminants

Les trois mois à venir vont être déterminants. "A La Réunion, les ressources en eau se rechargent à plus de 70% sur janvier, février et mars, explique Julien Bonnier, hydrologue. Quand il n'y a pas assez d'eau sur cette période, nous arrivons en saison sèche avec des ressources fragiles. C'était le cas en 2019, 2020, et 2021. Nous avons donc une accumulation du manque d'eau, les rivières arrivent rapidement à des niveaux bas".

La situation ne devrait pas s'améliorer dans les années à venir. Selon les prévisions climatiques, La Réunion devrait de plus en plus faire face à "des pluies intenses, mais courtes dans le temps". "Malheureusement, elles ne pourront pas imbiber autant les sols et les rivières que si elles étaient réparties sur plusieurs semaines", remarque Julien Bonnier.