Retour du motif impérieux, tests PCR, fiche de déplacement : le point sur les nouvelles modalités de voyages pour La Réunion

coronavirus
Aéroport Roland Garros
L'aéroport Roland Garros à La Réunion. ©Imaz Press

A partir de ce jeudi 28 janvier, il vous faudra un motif impérieux pour voyager en provenance et à destination de La Réunion. Vous aurez aussi besoin d’une fiche de déplacement aérien et vous devrez effectuer un test PCR. 

Pour lutter contre le Covid-19 et son variant sud-africain, les autorités locales ont décidé de limiter le trafic aérien au départ et à l’arrivée à La Réunion. A partir de ce jeudi 28 janvier, les motifs impérieux sont rétablis. Ils étaient déjà en vigueur en mars dernier, lors du premier confinement.

Le retour du motif impérieux

Seules les personnes justifiant d'un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, d'un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé, pourront voyager en provenance et à destination de La Réunion.

 

Un test PCR négatif

Les voyageurs qui se déplaceront sur motifs impérieux devront présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, au départ ou à l’arrivée dans l’île.

Une fiche de déplacement

Pour effectuer leur voyage, les passagers devront remplir une fiche de déplacement aérien. (Cliquez ici pour la retrouver). Sur cette fiche, ils devront attester sur l’honneur n’avoir aucun symptômes. Ils s’engageront aussi à respecter une septaine de précaution à leur arrivée à La Réunion ou en métropole, et à effectuer un nouveau test PCR à l’issue de leur septaine.

Les voyageurs à destination de La Réunion devront aussi remplir un formulaire de contact tracing pour l’Agence Régionale de Santé. (Cliquez ici pour le retrouver).