réunion
info locale

Les Réunionnais émus par la messe du pape François à Madagascar

religion
Des Réunionnais ont assisté à la messe du pape François à Madagascar.
Venus de Salazie, des Réunionnais ont assisté à la messe du pape François à Madagascar. ©Laurent Pirotte
Quelques centaines de Réunionnais ont fait le déplacement pour aller assister à la grande messe du pape François, ce dimanche 8 septembre, à Madagascar. A 900 km, des fidèles ont aussi suivi l’événement avec émotion depuis La Réunion.
Ils ont pris le bus à 4 heures du matin, ce dimanche 8 septembre, pour se rendre sur le site de Soamandrakizay, près d’Antananarivo, à Madagascar. Un groupe de pèlerins venus de Salazie a effectué la fin du voyage à pied pour atteindre cet ancien vignoble de 60 hectares spécialement aménagé pour accueillir la grande messe du pape François. Près d’un million de fidèles ont ainsi afflué sur ce site balayé par le vent et le froid.
  

"J'ai pleuré de joie"

Vers 9h30, heure de Madagascar, la foule s’anime. La papamobile est aperçue. Des milliers de petits drapeaux jaune et blanc se lèvent vers le ciel. Pendant une dizaine de minutes, le pape François arpente le site pour saluer les fidèles. Les drapeaux de La Réunion flottent au-dessus du groupe de pèlerins venus de Salazie. Après la ferveur, place au recueillement. En quelques secondes, le calme et le silence s’abattent sur Soamandrakizay. Sur l’estrade, le pape François commence son homélie.

Émue, Josette, originaire de Madagascar, vit à Sainte-Marie à La Réunion. Elle a organisé le déplacement d’un groupe de Réunionnais à Madagascar. "Je suis contente d’être l’outil de Dieu, cela m’a permis de réussir à venir ici avec le groupe, confie Josette dans la foule. Durant la messe, j’ai pleuré de joie". "C'est un cadeau du ciel, nous allons le voir une fois dans notre vie, c'est exceptionnel, grandiose", remarquent des fidèles réunionnaises qui admirent ce pape et ses messages de paix.

Regardez les reportages de Réunion La 1ère :  

Une messe très suivie à La Réunion

A 900 kilomètres de là, à La Réunion, la messe est aussi très suivie sur Réunion La 1ère. A Sainte-Suzanne, à l'heure du déjeuner, la famille Coupoussamy, s'est arrangée pour ne pas manquer une miette de l'intervention du pape.

Dès les premiers mots du pape, Marie-Annick a les larmes aux yeux. "On dirait que c’est Jésus lui-même qui est là, je n’y suis pas, mais ça me touche énormément", confie-t-elle. A ses côté son mari et ses filles. Toute la famille écoute attentivement le message délivré par le pape. "J’ai aimé quand il a parlé de solidarité, car dans ce monde il a y beaucoup de personnes délaissées, confie l’une des filles de la famille. J’aime qu’il vienne auprès de ces gens un peu oubliés".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
©reunion
 

L’homélie

Pendant plus d’une heure, le pape François a mis en garde contre la "culture du privilège", "les favoritismes, clientélismes, et par conséquence la corruption". Il exige de ne pas "instrumentaliser le nom de Dieu ou la religion pour justifier des actes de violence, la ségrégation et même l’homicide, l’exil, le terrorisme et la marginalisation".

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :
©reunion

Il a ensuite invité les fidèles au "détachement vis-à-vis de ses propres forces et de ses biens". La "course à l’accumulation" pousse en effet à "l’égoïsme et l’utilisation de moyens immoraux", prévient le pape. Il a également déploré "l’individualisme orgueilleux", le "repli confortable et sécurisant sur soi" où "les pauvres n’entrent plus". Le souverain pontife a ensuite célébrer l’eucharistie. L’hostie a été donnée aux fidèles. À la fin de la célébration, il a récité la prière de l'Angélus.
 
Publicité