réunion
info locale

Le RIC : 1ère consultation dans les rues de Saint-Denis

social
RIC
©Réunion La 1ère
Le collectif RIC Réunion organise, ce samedi 13 juillet, la première consultation symbolique sur le Référendum d'initiative citoyenne (RIC) dans les rues du chef-lieu. Les badauds sont invités à s'exprimer sur la privatisation des aéroports de Paris et l'inscription du RIC dans la Constitution. 
L'Acte 35 des Gilets Jaunes se poursuit ce samedi notamment avec un rassemblement prévu à Paris. Aujourd'hui, l'encadrement du prix des loyers et le RIC, le Référendum d'Initiative Citoyenne, sont au coeur des revendications. Son objectif ? Faciliter la consultation du peuple, sans associer le Parlement en amont comme c’est le cas pour le référendum dit "d'initiative partagée", prévu par la Constitution, et qui peut être lancé par un cinquième des membres du Parlement, soutenus par un dixième des électeurs, soit plus de 4,5 millions de personnes. 
 
RIC
©Réunion La 1ère

Chez nous, le combat est mené par le collectif RIC Réunion qui organise toute la journée une grande consultation Rue Maréchal Leclerc à Saint-Denis. L'objectif est de sensibiliser la population sur cet outil démocratique. 

Tel que le conçoivent les Gilets Jaunes, le RIC permettrait à n’importe quel citoyen de :
  •  proposer des lois ;
  • demander l’abrogation d’une loi ;
  • révoquer des élus, c’est-à-dire de demander le départ d’un responsable politique au cours de son mandat ;
  • modifier la Constitution ;
  • d’approuver ou non des traités.
Il existe dans certains pays différentes formes de RIC. Le dispositif existe depuis le XIXème siècle en Suisse. Les électeurs sont ainsi régulièrement appelés à voter, et souvent sur plusieurs thèmes à la fois. En Italie, la Constitution prévoit qu’un scrutin se tient à la demande d’au moins 500 000 électeurs ou cinq conseils régionaux.
RIC
©Réunion La 1ère

Quatre urnes sont ainsi mises à disposition des passants en centre-ville. En 1 heure ce matin, 30 votes ont été comptabilisés. Les gens semblent, pour le moment, peu intéressés ou dubitatifs sur une mise en application locale. Un dépouillement en public a été effectué en fin d'après-midi. 400 contributeurs ont été comptabilisés. 

Le reportage de Rahabia Issa et Céline Rolland: 
 
©reunion

Cette opération est la première d'une longue série puisque le collectif envisage de l'organiser sur les 24 communes de l'île, dans les mois à venir, pour aller à la rencontre des Réunionnais.
Publicité