publicité

Rodéo sauvage au Chaudron : un enfant de 9 ans dans le coma, un homme en garde à vue

A Saint-Denis, dans le quartier du Chaudron, dimanche 25 août, un enfant à vélo a été percuté par une moto. Âgé de 9 ans, il est dans le coma. Le motard qui participait à un rodéo sauvage est en garde à vue.

A Saint-Denis, dans le quartier du Chaudron, un enfant à vélo a été percuté par une moto, dimanche. © Rahabia Issa
© Rahabia Issa A Saint-Denis, dans le quartier du Chaudron, un enfant à vélo a été percuté par une moto, dimanche.
  • LP
  • Publié le , mis à jour le
Un enfant de 9 ans est dans le coma. Dimanche en fin d’après-midi, le marmaille circulait à vélo dans un couloir de bus lorsqu’il a été percuté par une moto, dans le quartier du Chaudron à Saint-Denis. Son pronostic vital est engagé. Il souffre d'un traumatisme crânien et est plongé dans le coma. Il a été transporté à l’hôpital de Saint-Pierre.
 

Un attroupement

Le motard à l'origine de l'accident est en garde à vue. Le jeune homme de 18 ans était sur une moto cross lorsque l'accident s'est produit. Selon les premiers éléments, il participait à un rodéo sauvage dans le quartier. Il est actuellement en garde à vue. Les policiers l’ont interpellé dimanche, en fin de journée. Ils ont dû le dégager d’un attroupement qui se formait pour l’interpeller.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
Rodéo sauvage au Chaudron : un enfant de 9 ans dans le coma, un homme en garde à vue
Rodéo sauvage au Chaudron : un enfant de 9 ans dans le coma, un homme en garde à vue  -  reunion
 

Une action de l’Etat

Suite à cet accident, le maire de Saint-Denis, a réagi dans un communiqué. Gilbert Annette demande que l’état fasse cesser ces rodéos et "affirme sa présence dans l’espace publique". Le maire rappelle que la piste de la Jamaïque est ouverte aux jeunes "pour une pratique sécurisée". Gilbert Annette fait également remarquer que "la ville a installé des ralentisseurs sur les axes utilisés par les pousseurs en vue de les dissuader. Mais la pousse s’est déplacée".

Le maire estime que cette situation n’est plus acceptable et demande "aux parents de s’assurer de la mise en sécurité de leurs enfants qui seraient tentés d’assister ou de participer à cette pratique dangereuse".
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play