publicité

Rodrigues inaugure la première unité de dessalement solaire de l’Océan Indien

La société française Mascara Nouvelles Technologies vient de lancer une unité de dessalement d’eau de mer à Caverne Bouteille, à Rodrigues. L’île est la première dans l’Océan Indien à accueillir un tel dispositif.
 

  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le
Rodrigues a pour objectif de devenir une île écologique. Alors que l’accès à l’eau devient un des enjeux majeurs liés au réchauffement climatique, l’île vient d’ouvrir une unité de désalinisation de l’eau de mer qui fonctionne entièrement à l’énergie solaire et de manière autonome.

Le dispositif, installé à Caverne Bouteille, est la création d’une start-up française qui a décidé d’apporter une solution à la problématique des ressources en eaux potables. Le but: permettre aux populations en difficulté ou isolées l’accès à l’eau potable, tout en respectant l’environnement.

2 400 personnes approvisionnées en eau chaque jour

Une alternative intelligente mise en place grâce à un financement à 50% de l’Union européenne (220 000 euros) et mise en œuvre par la Commission de l’Océan indien dans le cadre du programme ENERGIES. Elle pourra ainsi fournir chaque jour aux Rodriguais jusqu’à 80 mètres cubes (80 000 litres) d’eau potable en solaire et 300 mètres cubes (300 00 litres) en alimentation hybride. 2 400 personnes pourront ainsi être approvisionnées quotidiennement en eau.

Rodrigues : un modèle de développement durable… comme une évidence

La première unité de ce genre, utilisant la technologie OSMOSUN de la société Mascara, dans l’Océan Indien a été inaugurée, ce lundi 3 juillet 2018, par Serge Clair, le Chef Commissaire de Rodrigues. Il a souligné le caractère historique de cet événement : « Le lancement de cette unité de dessalement d’eau de mer à l’énergie solaire marquera l’histoire de Rodrigues. L’île pourra devenir un exemple dans la république de Maurice, pour la région et, pourquoi pas le monde. C’est le devoir des Rodriguais maintenant de coopérer avec d’autres pays et de monter ce que l’on sait faire ».

Pour la Chargée de mission de la COI, Véronique Espitalier-Noël, le choix de Rodrigues pour l’implantation de cette unité était une évidence : « L’unité de dessalement de Caverne Bouteille répond à un besoin réel, à une urgence même pour l’accès à l’eau. Et pour ce faire, elle mobilise l’innovation technologique avec le souci de s’inscrire dans le mouvement vertueux qui fait de Rodrigues un exemple d’île durable ».

Dans un avenir proche, l’île souhaiterait que les trois autres unités de dessalement qu’elle possède puissent aussi fonctionner à l’énergie solaire, afin de fournir quelque 240 m3 d’eau par jour à la population.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play