Contrôles de police et gendarmerie renforcés pour faire respecter le confinement à La Réunion

coronavirus saint-andré
Les contrôles de police sont renforcés partout sur le territoire pour faire respecter le confinement.
Les contrôles de police sont renforcés partout sur le territoire pour faire respecter le confinement. ©Imaz Press
Police et gendarmerie renforcent leurs contrôles des déplacements à La Réunion pour faire respecter le confinement et lutter contre le coronavirus. Ce samedi 18 avril, les policiers étaient mobilisés à Saint-André. Reportage.
Les forces de l’ordre avaient prévenu : les contrôles des déplacements sont renforcés ce week-end pour faire respecter le confinement à La Réunion. Ce samedi 18 avril, des contrôles ont été effectués par les policiers à l’entrée de Saint-André.

Peu de procès-verbaux ont été dressés. Les contrevenants étaient plus souvent à pieds, sans attestation, plutôt qu’en voiture. Pour rappel, l’attestation de déplacement est obligatoire en voiture comme à pieds.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
Les contrôles de gendarmes et de polices sont renforcés pour le week-end, reportage à l’entrée de Saint-André où la police nationale était mobilisée ce samedi.
 

Plus de contrôles

Sur les routes mais aussi près commerces ou dans les transports en commun, les forces de l’ordre multiplient les contrôles pour lutter contre le coronavirus dans l’île. La Réunion compte actuellement 402 cas de Covid-19. Selon la préfecture et l’Agence Régionale de Santé, il ne faut surtout pas relâcher la vigilance.

D’après un sondage d’Ipsos pour Réunion la 1ère, paru jeudi 16 avril, près de 80% des Réunionnais sondés pensent que les contrôles sur les déplacements devraient être renforcés. Le confinement doit durer jusqu’au 11 mai prochain.
  

Une reprise d’activité

Ces derniers jours, il y a davantage de véhicules sur les routes. Selon le préfet de La Réunion, Jacques Billant, cette affluence est due aux professionnels qui ont repris leur activité après avoir adapté leurs pratiques et leurs déplacements. Pour autant, le préfet rappelle que le reste de la population ne doit pas y avoir un prétexte pour se déplacer également.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live