publicité

Les premiers letchis arrivent très en avance à Saint-André

Les premiers letchis sont arrivés à Saint-André. Dans le jardin de la maison Valliamé, quelques chanceux ont déjà pu en déguster. Reportage.

Les premiers letchis de la saison 2019. © Jean-Régis Ramsamy
© Jean-Régis Ramsamy Les premiers letchis de la saison 2019.
  • LP
  • Publié le , mis à jour le
Perchés à plus de dix mètres, ils sont hauts, mais déjà bien rosés. Les premiers letchis remplissent les pieds de bois dans l’Est de La Réunion. Ce dimanche, Bertrand " cassé un petit kilo pour manger en famille". Voisin du jardin de la maison Valliamé à Saint-André, c’est effectivement une balade de routine dans le domaine qu’il a vu les premiers letchis.

"Ce sont les premiers que je vois cette année, remarque Bertrand, heureux de pouvoir enfin apprécier le petit fruit rose. Pour l’instant, ils ne sont pas encore très doux, mais ça va venir d’ici quelques semaines"
 
Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
 

Du jamais vu

Déguster un letchi dès le début du mois d’octobre, il n’en revient toujours pas. "D’habitude les pieds de letchis sont chargés pour novembre, c’est la première fois que j’en vois si tôt dans la saison", remarque Bertrand. A La Réunion, les letchis ont beaucoup d’avance cette année. En général, ils n’arrivent sur les tables réunionnaises que début novembre, pour la Toussaint.

"J’ai 73 ans et je n’ai jamais vu les letchis arrivés au mois d’octobre, remarque Jean-Marc, dans les jardins de la maison Valliamé. Ils n’ont pas l’air trop vilains, on aurait bien aimé goûter, mais ils sont encore un peu haut".
 

Une floraison déjà en avance

A la fin du mois d’août déjà, un producteur de letchis de Bras Canot à Saint-Benoît avait prédit cette avance. Surveillant de près la floraison de ces pieds de letchis, Marjean Camalon avait remarqué que les fleurs étaient bien ouvertes et les premières grappes de letchis déjà présentes. Producteur de letchis depuis 32 ans, Marjean n’avait déjà pas de doute à la fin du mois d’août et déclarait : "quand on regarde aujourd’hui ces pieds, nous pouvons dire qu’il y aura de l’avance sur les précédentes campagnes".

Cette saison précoce s’explique surtout par une météo particulièrement clémente pour les arbres fruitiers cette année.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play