réunion
info locale

Saint-André : des riverains à nouveau mobilisés contre un projet de carrière

environnement saint-andré
Enquête publique pour une carrière à Saint-André
Une vingtaine de riverains du Chemin Patelin et Rivière du Mât les Bas, à Saint-André manifestent à nouveau, ce lundi 5 août, contre un projet de carrière de matériaux alluvionnaires. Ils font signer une pétition aux habitants. Une enquête publique a été ouverte par la mairie de Saint-André.
Ils sont mobilisés depuis 7 heures ce lundi matin. Les riverains du Chemin Patelin et rivière Du Mât les Bas, à Saint-André protestent contre le projet d'une carrière de matériaux alluvionnaires dans ce secteur. Une vingtaine de personnes est rassemblée, près de Ravine-Creuse, pour faire signer une pétition contre l’ouverture de cette carrière et distribuer des tracts d'informations. Le 27 juillet dernier, ils avaient déjà manifesté contre ce projet.
 

Extraction, traitement, stockage

Envisagé sur un terrain agricole de 34 hectares, ce projet de carrière est celui de la société Préfabloc agregats (groupe Sorepierre). Il est établi sur 25 ans et prévoit l'extraction de roches, l'installation d'une unité de concassage, ainsi qu'une zone de stockage de déchets inertes.

"Nous avons pris connaissance plus profondément du dossier et nous avons découvert des contraintes bien cachées du public, affirme Jean-François Hoareau qui manifeste une nouvelle fois. Nous voulons que tout le monde comprenne ce qui nous attend pour les 25 années à venir avec ce projet".
 

Interview de Jean-François Hoarau

 

"Une rotation journalière de 400 camions"

"Le réseau routier, déjà bien engorgé aux heures de pointes à Saint-André, va l’être encore plus avec une rotation journalière de 400 camions, plus des véhicules de fonctions", affirme ce riverain. De plus, ces camions vont transiter devant une école primaire. Une fouille est aussi envisagée sur le terrain, ce qui provoquera des problèmes sanitaires sur les habitations situées en contre bas".

Regardez le reportage de Réunion La1ère : 

Une enquête publique

La mairie de Saint-André a lancé une enquête publique jusqu’au 22 août. "Nous y participerons", affirme Jean-François Hoareau. Mais en attendant, ce riverain veut lui-même sensibiliser les habitants "pour qu’ils prennent conscience des dangers qui vont se mettre en place avec ce projet". 

Cette nouvelle opposition débute alors que le Conseil d’Etat vient d’annuler le dernier schéma départemental des carrières, dans le cadre du dossier de la Nouvelle Route du Littorale.
 
Publicité