Enlèvement d’une fillette à Saint-Benoît : un suspect interpellé par les gendarmes

faits divers saint-benoît
Gendarmerie de La Réunion.
Gendarmerie de La Réunion. ©Imaz Press

Après l’enlèvement d’une fillette de 5 ans, à Saint-Benoît, un suspect a été interpellé, samedi 20 mars, par les gendarmes. L’homme est entendu par les enquêteurs. Enlevée, jeudi, la fillette avait été retrouvée deux heures plus tard, à Saint-André.

Deux jours après l’enlèvement d’une fillette de 5 ans, à Bras-Fusil, à Saint-Benoît, un suspect a été interpellé hier, samedi 20 mars, par les gendarmes.

Le tatouage et la voiture

L’homme a été arrêté suite au portrait-robot établit par les enquêteurs, à partir des déclarations de la petite fille.

Sous l'emprise de stupéfiants, le suspect n'était pas en état d'être entendu hier. Il est interrogé par les gendarmes depuis ce matin, dans les locaux de la compagnie de Saint-Benoît. Comme décrit par plusieurs témoins, l'homme aurait un tatouage en forme d'étoile au niveau du cou, mais aussi une voiture qui correspond à celle vue lors de l'enlèvement, jeudi. Ce sont ces indices qui ont motivé l’interpellation du quadragénaire.

Une confrontation avec la jeune victime pourrait avoir lieu pour permettre uen identification formelle. Le procureur de la République devrait s’exprimer sur cette affaire ce lundi.

Enlevée à Saint-Benoît, retrouvée à Saint-André

La fillette a été enlevée, jeudi 18 mars, à Bras-Fusil, à Saint-Benoît. Alors qu’elle jouait avec d’autres marmailles en bas de son immeuble vers 14 heures, un automobiliste aurait garé sa voiture avant de proposer aux enfants d’aller acheter des bonbons.

La petite-fille a ensuite disparu pendant près de deux heures. Elle a été retrouvée en larmes, aux abords d’un champ de cannes, par un cycliste, à plusieurs kilomètres de son domicile, à Saint-André.

Des violences à caractère sexuel

Interrogée par les enquêteurs, vendredi 19 mars, la fillette aurait évoqué des violences à caractère sexuel.

Déposée au commissariat, la fillette avait été conduite au CHU Nord pour des analyses médicales. Elles seront examinées en métropole et les résultats ne seront pas connus avant plusieurs semaines.