Soléyé ek Gramoune Lélé

trésors d'archives saint-benoît
Soléyé ek Gramoune Lélé
Soléyé ek Gramoune Lélé ©Réunion la 1ère
Il y a plus de 30 ans, Gramoune Lélé, de son vrai nom, Julien Ernest Philéas son papa « un Jako » et sa maman une métisse malgache, notre ancien ajusteur de la sucrerie de l’usine de Beaufonds était devenu l’ambassadeur de la musique réunionnaise.

Gramoune Lélé avec sa femme et la majorité de ses enfants ont porté haut les couleurs du Maloya. A 18 ans, il chante dans les services Kabaré. Il ne lâche jamais son accordéon. Il a exporté notre musique dans plusieurs peï déor. De Madagascar, au Brésil, Canada, Norvège, Suède, Afrique, Japon, Finlande, Belgique, Allemagne…

Soléyé ek Gramoune Lélé

En 1973, ce grand monsieur, cet artiste-ouvrier sort son premier 45 tours, du temps de « l’orchestre ti bras, le tourne-disque ».  Il fait son ti bonhomme de chemin et fait parler de lui dans le monde entier. Avec son costume blanc ou multicolore, son sourire qui lui ramène ce petit air coquin, sa musique, sa danse, sa transe et surtout son humilité, son humour … Gramoune lé toujours là, bien présent dan’ ker réunionnais. Nou artrouv’ sou in aut’ soley Monsieur Lélé.