Saint-Denis : un concours de gâteau patate organisé dans le chef-lieu

culture créole
Un concours du meilleur gâteau patate traditionnel organisé à Ilet Quinquina
Un concours du meilleur gâteau patate traditionnel organisé à Ilet Quinquina ©Laurent Figon
C’est un concours inédit qui s’est déroulé à l’Ilet Quinquina à Saint-Denis ce samedi : celui du meilleur gâteau patate traditionnel. Interdiction donc de le revisiter.

Les amateurs de cuisine et plus particulièrement des desserts, étaient invités ce matin à présenter leur meilleur gâteau patate, cuit au feu de bois. Professionnels, amateurs ou encore apprentis… Au total, ce sont 10 participants qui ont tenté de conquérir les 8 jurys avec leur recette.

C’est finalement le gâteau patate de Tatiana Dauphin qui a fait sensation. Pour remporter le concours, quatre critères devaient être respectés : "le goût, la texture, le respect de la tradition et l’originalité sur la cuisson" précise Vincent Damour, chef pâtissier et membre du jury. Mais pour la candidate, ce qui a fait la différence, c’est "l’héritage, l’amour de le faire et la patience. Quand ou fait au feu d’bwa, faut ou na la patience d’allume out feu d’bwa" confie la lauréate. "Elle a vraiment respecté toute la tradition de ce gâteau" ajoute Michael Garaudé, président du jury. "La moitié des candidats n’ont pas cuit au feu de bois, mais au four".

Les précisions d’Henry-Claude Elma et Laurent Figon :

Gâteau patate kisa : la gagné ?

 

Un gâteau cuit au feu de bois

L’idée de ce concours, le premier du genre avec une recette lontan, vient du chef pâtissier dionysien Freddy Dalleau. Si tout le monde, ou presque, sait cuisiner cette recette emblématique de La Réunion, il y avait tout de même quelques règles à respecter pour cette manifestation. "Ils font la cuisson chez eux de manière traditionnelle, c’est-à-dire au feu de bois. Pour moi, un gâteau patate traditionnel c’est un gâteau cuit au feu de bois, à la marmite, avec de la braise au-dessus et en-dessous" précise Freddy Dalleau, l’organisateur. Une difficulté en plus pour Franckline et Noah, apprentis pâtissiers : "Ma la jamais fait au feu de bois. C’est la seule particularité que ma mamie la pas eu le temps de montre a moin. Lé pas donné à tout le monde, c’est un art !" déclare la première, "je vais découvrir comment c’est" ajoute le jeune homme.

Les candidats n’ont également pas le droit de revisiter la recette car "c’est l’emblème de La Réunion, c’est le terroir" confie le chef pâtissier péi.  

Le reportage de Réunion La 1ère :

Ce matin, les amateurs de gâteau patate étaient invités à présenter leur meilleure version de ce dessert