Accident mortel à Saint-Denis : le conducteur avait consommé de l'alcool et du zamal

justice saint-denis
Accident mortel boulevard sud champ Fleuri Saint-Denis 30062021
Le choc a été d'une violence inouïe, le véhicule accidenté a ensuite pris feu ©Willy Thévenin
Dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 juin, un homme originaire de L'Étang-Salé a perdu la vie, piégé dans la voiture dont il était passager. Le conducteur, qui a été mis en examen pour homicide involontaire mais laissé libre, avait 1 gramme d'alcool dans le sang. Il avait aussi consommé du zamal.

Placé en garde à vue au commissariat Malartic, le conducteur impliqué dans l'accident mortel survenu dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 juin, à Saint-Denis, a été mis en examen ce jeudi 1er juillet pour homicide involontaire et conduite sous l'emprise de l'alcool, au palais de justice de Champ Fleuri.

Selon nos informations, les prélèvements réalisés à la suite du drame ont révélé qu'il avait consommé de l'alcool -il présentait un taux d'un gramme par litre de sang-, mais aussi du zamal. L'homme était hier représenté par Mes Sébastien Navarro et Guillaume Motos.

Accident mortel saint denis boulevard sud champ fleuri
©Willy Thévenin

Alcool, zamal et... vitesse excessive

Autre circonstance aggravante : il conduisait à une vitesse excessive, sans doute à plus de 100 km/h, selon les premiers éléments de l'enquête, alors que la vitesse est limitée à 50 km/h sur cette portion de route, située à proximité du complexe sportif de Champ Fleuri.

Le parquet réclamait son placement en détention provisoire mais le juge des libertés et de l'instruction a finalement décidé de le laisser libre sous contrôle judiciaire. Le jeune conducteur de 23 ans qui aurait selon le parquet une addiction pour l'alcool et le zamal a présenté ses regrets.

Si le conducteur a pu s'extirper à temps du véhicule à la suite de la perte de contrôle, la victime, son ami d'enfance, s'est, elle, retrouvée piégée dans l'habitacle en feu. Y.G. était un ancien membre du club de basket-ball de l'Etang-Salé. Johan Guillou, le président de la ligue, confiait sur les réseaux sociaux être sous le choc après avoir appris ce décès tragique.