Avec Magik’land à Saint-Denis, le secteur de l’événementiel tente de sortir la tête de l’eau

événement saint-denis
Depuis vendredi, Magik’land se tient au parc des expositions de Saint-Denis jusqu’au 24 janvier.
Depuis vendredi, Magik’land se tient au parc des expositions de Saint-Denis jusqu’au 24 janvier. ©Réunion La1ère

Depuis vendredi, Magik’land se tient au parc des expositions de Saint-Denis jusqu’au 24 janvier. Manèges, forains, spectacles : le secteur de l’événementiel tente de sortir la tête de l’eau avec ce rendez-vous des vacances.

C’est la première manifestation d’envergure depuis le début de la crise sanitaire de coronavirus à La Réunion. L’évènement Magik’land se tient au parc des expositions de Saint-Denis, depuis vendredi dernier et jusqu’au 24 janvier.

Des marmailles heureux

Manèges, forains, spectacles : le secteur de l’événementiel tente de sortir la tête de l’eau avec ce rendez-vous des vacances pour les marmailles. Dans les allées de la Nordev, la maman de Sofia apprécie : "on attendait ça depuis longtemps, ça fait du bien aux enfants". "Ils n’ont plus aucune activité, ils sont heureux de s’amuser avec d’autres enfants, remarque la mère de famille. Et puis, on voit que le protocole sanitaire est respecté, c’est rassurant".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Le secteur de l’événementiel tente de reprendre son envol avec Magik'land, la première manifestation d’envergure depuis le début de la crise

 

Un protocole sanitaire strict

Pour permettre à la manifestation de se tenir, les organisateurs ont mise en place un protocole sanitaire strict. La jauge maximale à la Nordev est fixée à 2 000 personnes par jour, avec un minimum de 4 m2 par personne qui doit être respecté. Du gel hydroalcoolique est mis à disposition du public devant les manèges et les structures gonflables. Des personnes sont chargées de veiller au respect des règles sanitaires.

La survie du secteur

"Nous avons mis en place des systèmes de circulation avec une entrée et une sortie pour le public, explique Xavier, responsable des structures gonflables. Le nombre de personnes est aussi limité sur les structures afin de se protéger les uns, les autres". "De plus, toutes les demi-heures, les structures gonflables sont nettoyées", ajoute Xavier. Le protocole sanitaire est strict, mais quand il faut, il faut".

Pour l’un des organisateurs de la manifestation, Magik’sland est un moyen pour "le secteur événementiel d’éviter de sombrer". "Depuis le mois de mars, le secteur est à l'arrêt, il faut le relancer pour survivre, explique Johnny Hospital (Roogaï Event). Forains, artistes, tout le monde a besoin de travailler. Quand les régles sanitaires sont respectées, l'événementiel n'est pas un vecteur du Covid". La Réunion compte 400 entreprises dans l’événementiel.