réunion
info locale

Collision mortelle à Saint-Denis : nouvelle nuit de violences aux Camélias

faits divers saint-denis
violences aux Camélias voitures brûlées 170120
©Nadia Lataste Tayama (Réunion la 1ère)
Voitures brulées, feux de poubelles, jets de galets, tirs de lacrymogènes, la nuit a une nouvelle fois été agitée dans le quartier des Camélias. Des jeunes, proches du jeune scootériste décédé hier, se sont confrontés aux forces de l’ordre une partie de la soirée.
Nouvelle nuit de violences dans le quartier des Camélias à Saint-Denis. Hier soir, jeudi 16 janvier, des échauffourées se sont produites entre jeunes et forces de l’ordre, après que des feux de poubelles aient été allumés.
nuit de violences aux Camélias ©D.R.
 

Feux de poubelles, jets de galets et voitures incendiées

Les pompiers sont intervenus sous la protection des policiers. Des policiers ensuite pris à partie, victimes de jets de galets et de véhicules enflammés projetés dans leur direction, qui ont répliqué par des tirs de lacrymogènes. Les affrontements ont pris fin vers 23h.
 
nuit de violences aux Camélias 1
nuit de violences aux Camélias ©DR
Ce vendredi 17 janvier, le quartier porte les stigmates de la nuit. Des carcasses de voitures et des poubelles incendiées jonchent les rues. Au total, 17 véhicules ont été brulés. Depuis tôt le matin, 12 agents de la Cinor sont mobilisés pour nettoyer la chaussée.
 
Violences aux Camelias voitures brûlées 170120
©Nadia Lataste Tayama (Réunion la 1ère)
 

Tension vive depuis plusieurs jours

Depuis l’après-midi hier, jeudi, un barrage avait été dressé par des jeunes au niveau de l’allée des Cocotiers bloquant une partie de la circulation dans le quartier.

Proches de Miguel, un jeune de 18 ans originaire du quartier décédé le jour même des suites d’une collision en moto avec un véhicule de police, ils voulaient ainsi manifester leur désaccord face aux conclusions de l’enquête sur l’accident.
 
Vendredi dernier, des heurts avaient également éclatés dans la nuit suivant l’accident mortel. Ce vendredi matin, les habitants de Camélias s’attendent à 2 nouvelles nuits de violences, c’est-à-dire jusqu’à dimanche, jour des obsèques de Miguel.

Reportage de Nadia Lataste Tayama et Loïc Gazar.
©Reunion la 1ère

 
Publicité