Coronavirus : la ville de Saint-Denis établit une cartographie des quartiers les plus touchés

coronavirus saint-denis
Réunion entre la maire de Saint-Denis et le préfet de La Réunion - 2
Réunion entre la maire de Saint-Denis et le préfet de La Réunion ©Delphine Poudroux
Lors d’une réunion entre la maire de Saint-Denis et le préfet, une cartographie du nombre de cas de coronavirus dans le chef-lieu a été présentée. Elle indique les quartiers les plus touchés par l’épidémie. L’objectif : mieux cibler la lutte.
Avec une circulation active du coronavirus, La Réunion est placée en zone rouge depuis dimanche. Ce lundi 7 septembre, lors d’une réunion de travail entre la maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, et le préfet, Jacques Billant, une cartographie du nombre de cas de Covid-19 dans le chef-lieu a été présentée.

Elle indique quels sont les quartiers les plus touchés par l’épidémie. Entre le 15 et le 28 août, ils sont une dizaine et correspondent aux clusters actifs dans le chef-lieu. "La lutte contre la propagation du virus passe par cette cartographie pour visualiser les quartiers touchés, explique Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis. Elle nous permet de cibler les quartiers où nous devons mener notre travail de sensibilisation et de proximité".
 

Une cartographie qui évolue en permanence

Sur cette carte, le nombre de cas de coronavirus est plus important dans l’hyper-centre, les quartiers du Moufia, de Sainte-Clotilde ou encore du Butor. La ville de Saint-Denis a établi cette carte à partir des données fournies par l’Agence Régionales de Santé. "Dès que nous avons les chiffres de l’ARS, nous actualisons cette carte qui évolue rapidement, explique Ericka Bareigts. Nous regrettons toutefois des remontées trop lentes de la part de l’ARS".
 

Ne pas stigmatiser des quartiers

"Cette carte n’est pas faite pour stigmatiser tel ou tel quartier, insiste Ericka Bareigts. Un quartier peut être rouge un jour, et ne plus l’être ensuite. Nous n’avons aucun nom, aucune adresse, le secret médical est respecté".
 

Des cartographies pour d’autres communes

Les autorités veulent étendre cette cartographie de l’épidémie à d’autres communes de l’île. "Nous devons avoir une stratégie départementale, mais nous devons aussi territorialiser les actions par commune, selon l’évolution de la situation, assure le préfet de La Réunion, Jacques Billant. Cette cartographie permet de mieux cibler les actions de sensibilisation des bénévoles".

Ces dernières semaines, les 24 maires de La Réunion réclamaient des données de l’ARS afin de cartographier la circulation du coronavirus sur leur territoire. L’objectif pour eux est de mieux cibler leurs décisions pour lutter la propagation de l’épidémie. 
 

Des actions de sensibilisation dans les quartiers

Cet après-midi, la maire de Saint-Denis et le préfet se sont rendus dans le centre-ville pour une nouvelle action de sensibilisation. "Nous allons sur le terrain pour expliquer aux gens des gestes qui ne sont pas toujours évidents : bien mettre le masque, ou encore respecter la distanciation sociale", explique Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis qui estime que la sensibilisation et la cartographie sont des moyens de lutte contre l’épidémie.