Festival Réunion Graffiti, quand l’art se met au service d’une bonne cause

art saint-denis
Festival Réunion graffiti artiste Yren pour Octobre Rose quartier Cathédrale Saint-Denis
L'artiste Yren peint un portrait de femme pour soutenir la lutte contre le cancer du sein dans le cadre d'Octobre Rose. ©Marie-Ange Frassati
Pour sa 3ème édition, le festival Réunion Graffiti a choisi la couleur rose. Ce samedi 2 octobre, les artistes étaient mobilisés pour la lutte contre le cancer du sein à l’occasion d’Octobre Rose. A partir de lundi, le festival se déplace au Petit Marché et dans le quartier Marcadet.

La 3ème édition a été lancée ce samedi 2 octobre. Le festival s’est installé dans le quartier Cathédrale de Saint-Denis. Dans le cadre d’un partenariat avec Run Odysséa pour Octobre Rose, l’artiste Yren peint sur 2 jours un portrait de femme. Son œuvre a bien sûr pour couleur dominante le rose.

Des stands d’information et de sensibilisation à la lutte contre le cancer du sein sont aussi proposés.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Festival Réunion graffiti, quand l’art se met au service d’une bonne cause ©Réunion la 1ère

 

Du 2 au 17 octobre

10 artistes internationaux, 5 artistes réunionnais et 8 artistes résidents participent à cette édition 2021, qui se tient du 2 au 17 octobre à Saint-Denis. A la différence de l’an dernier, ce ne seront pas les artistes locaux, mais les internationaux qui peindront sur des façades, explique Eko, le directeur du Festival Réunion Graffiti.

Des ateliers artistiques, de DJs et des rampes de skate seront installés à la Cité des arts durant cette période de vacances scolaires. Des toiles seront peintes en Live Painting et exposées. Un évènement à suivre tout au long de la semaine en Facebook Live sur la page de Réunion la 1ère.

Des façades aux 4 coins de Saint-Denis

A partir du lundi 4 octobre, quatre artistes officieront sur le parking du Petit Marché à Saint-Denis, pour l’œuvre la plus imposante réalisée pendant ce festival. Dans le bas de la rue Maréchal Leclerc, une façade sera aussi peinte et deux le seront aussi dans le quartier Marcadet. Dans la semaine du 11 octobre, ce sera au tour d’une façade située à l’angle de la ruelle pavée et de la rue générale de Gaulle.

Dès ce lundi, l’artiste guadeloupéen Shuck One peindra une façade du lycée Lislet Geoffroy. Il travaille beaucoup autour des questions de l’esclavage et de la mémoire sur ce sujet.