réunion
info locale

Gilbert Annette épinglé par la CRC

politique saint-denis
Hotel de ville de Saint-Denis
La CRC épingle la gestion de la mairie de Saint-Denis
Népotisme, clientélisme, favoritisme, copinage et surtout non-respect de la réglementation en matière de marchés publics, selon le Journal de Île de ce matin, la Chambre Régionale des comptes (CRC) n'y va pas avec le dos de la cuillère pour épingler le maire de Saint-Denis. 
Selon la "une" du JIR de ce mercredi 19 juin, deux rapports de la Chambre Régionale des Comptes épinglent la gestion municipale et les "agissements" du maire.
L'un serait particulièrement accusateur envers Gilbert Annette et ses élus proches, particulièrement lors des recrutements et pour la gestion du personnel . 
 

Clientélisme et copinage


Le document ferait état des primes et des jours de congés peu conventionnels. Autre attaque directe : les marchés publics dont les règles de concurrence ne seraient pas respectées. Cela impliquerait des cas de favoritisme au bénéfice de fournisseurs dûment choisis parmi les relations proches des élus.
 

3800 ou 2836 ?


Avec 3800 agents, la CRC dénonce des effectifs pléthoriques qui seraient de 20% au-dessus de la moyenne des communes comptant entre 100 000 et 300 000 agents. 
La mairie conteste ces chiffres et déclare 2836 agents ce qui évidemment fait alors passer ce chiffre au-dessous de la moyenne.

Ce samedi 22 juin, se tient le prochain conseil municipal. Avec ces deux rapports celui-ci risque donc d'être particulièrement houleux. La prochaine campagne municipale serait-elle déjà lancée ?

(Re)Voir le reportage de Nathalie Rougeau et Willy Thévenin: 
 
©reunion

 
Publicité