Le directeur de l'école "Les Flamboyants" suspendu pour "comportements inappropriés" : les parents d'élèves attendent des réponses

éducation saint-denis
Ecole maternelle Les Flamboyants, à Saint-Denis.
Ecole maternelle Les Flamboyants, à Saint-Denis. ©©Alexandra Pech
Hier, le directeur de l'école maternelle "Les Flamboyants" à Saint-Denis a été suspendu temporairement de ses fonctions. Il est visé par une enquête administrative suite à des accusations de "comportements inappropriés". Au lendemain de cette annonce, ce vendredi 8 avril, les parents sont déboussolés et réclament la vérité.

Ce vendredi 8 avril, à l'entrée de l'école maternelle dionysienne, la suspension temporaire du directeur de l'établissement était l'objet de toutes les conversations. 

Des enseignantes de l’école ont dénoncé auprès de leur hiérarchie des "comportements inappropriés" de la part du directeur à leur encontre. Dès hier, l'homme a été suspendu. Le rectorat indique avoir " immédiatement mis en œuvre les mesures nécessaires pour protéger la communauté scolaire ".    

" On veut juste des réponses "

Venus déposés leurs marmay à l'école, les parents sont encore sous le coup de l'émotion. Certains attendent des explications comme cette mère de famille, "j'essaie de poser des questions à mon fils mais comme il y a eu plusieurs versions. On est juste paumé, on veut juste avoir des réponses".

Un peu plus loin, une maman poursuit et explique : "on n'a pas d'infos pour l'instant. Si la maîtresse a plus d'informations dans la journée, elle nous en parlera ce soir à la sortie d'école. Elle ne compte pas en parler aux enfants par contre, si les enfants posent des questions, elle essaiera d'y répondre".

Les associations de parents d'élèves mobilisées

Des réponses et du soutien que les parents pourront également trouver auprès des associations de parents d'élèves.

Daniel Amouny, président de la FCPE Réunion salue les premières mesures prises par le Rectorat. "D'avoir pris une mesure conservatoire c'est déjà une bonne chose. Cela va permettre de ramener de la sérénité au sein de l'établissement pour que les enfants puissent continuer à aller à l'école. Mais il faut aussi que la cellule du Rectorat puisse accompagner les enfants sur le côté psychologique pour libérer la parole" .

L’enquête est en cours

De son côté, l’administration fait savoir que la politique de l’Education nationale consiste en la tolérance zéro dès qu’il y a une suspicion d’attouchements sexuels ou de harcèlement moral sur des enfants ou des adultes.   

Le rectorat de La Réunion insiste sur le fait qu’ "aucune conclusion ne peut être tirée tant que l’enquête ne sera pas terminée".  

Le reportage de Réunion La 1ère : 

Suspicions d'attouchements dans une école : les parents réagissent